Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Techniques de mémorisation en mathématiques

La courbe d’oubli d’Ebbinghaus, liée à la mémoire et à la rétention des informations, montre que l’on perd environ 50% des nouvelles connaissances dans les jours qui suivent l’apprentissage à moins de les réactiver fréquemment.

Les neurosciences nous informent sur les techniques de mémorisation efficaces. Favoriser la neuroplasticité, c’est avant tout savoir organiser son temps et répartir ses apprentissages :

Il est nécessaire que des périodes de sommeil séparent les différentes phases d’un travail sur une même notion : 4×30 min ou même 8×15 min sont bien plus profitables que 2 séances d’une heure.

Les outils disponibles sur le site dys-positif répondent parfaitement à cette logique cyclique des apprentissages. La mémorisation se fait en trois étapes :

1. L’encodage (mise en mémoire de l’information) : le site propose de nombreux exercices en ligne ainsi que des leçons pour comprendre et vérifier sa compréhension.

2. Stockage : consolidation et mémorisation : trois activités destinées à automatiser les compétences sont proposées (Je m’entraine, je mémorise et je réfléchis, le nombre du jour).

Rituel de mathématiques pour s’entraîner au quotidien : CPCE1CE2CM1CM2

3. Récupération : savoir aller rechercher information mémorisée. Les évaluations proposées sur le site sont adaptées et permettent à l’enfant de se consacrer uniquement sur le réinvestissement.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !