Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Les stratégies de mémorisation

4 facteurs influencent la mémoire de travail :

  • L’intention d’utilité (Ce que je vais mémoriser me sera-t-il utile plus tard ?).
  • Le sommeil qui doit être suffisant pour faciliter le processus de transfert vers la mémoire à long terme.
  • Le contexte émotionnel (stress, motivation).
  • Les interférences (c’est-à-dire tout ce qui peut se rapprocher de la notion à apprendre et peut aider ou compliquer l’encodage (par exemple les donnés d’un problème trop proche de la vie quotidienne d’un enfant).

A cela, différentes stratégies d’apprentissages peuvent se greffer et faciliter la mémoire à long terme. C’est ce que dys- positif a choisi de détailler aujourd’hui.

1- Donner du sens,  se projeter

Avoir une représentation du nouveau savoir à apprendre, la rapporter son vécu, la formuler avec ses propres mots. Se l’expliciter et en comprendre l’intérêt pour le futur.

Exemple: Savoir conjuguer au passé simple sera utile pour écrire des récits mais aussi pour mieux les comprendre.

2- Indicer / associer

Se créer des repères, des trucs, des astuces pour retrouver facilement les informations stockées en mémoire à long terme.

Exemple : Les verbes conjugués avec « tu » finissent par « s » SAUF à l’impératif pour le 1er groupe.

3- Structurer

Organiser la nouvelle information ses principes, ses règles.

Exemple: Analyser : Temps simple ou composé ? Règles et exceptions :  pour le futur, par ex : infinitif + terminaisons.

4- Automatiser puis oublier

Se tester régulièrement pour entraîner la récupération et analyser ses manques. Puis espacer les entraînements pour commencer à oublier et s’obliger à un effort de récupération des informations stockées en mémoire de travail.

Exemple: Chaque évaluation peut commencer par interroger un ancien savoir.

4- S’entrainer

Pratiquer régulièrement des exercices à l’écrit et à l’oral faisant appel à diverses stratégies de résolution.

Exemple: Conjuguer un verbe à toutes les personnes, retrouver la terminaison d’un verbe en fonction de son sujet, transformer le temps d’un texte ne relèvent pas des mêmes stratégies.

5- Réinvestir

Varier les supports et les domaines d’apprentissage pour développer la flexibilité et la récupération.

Exemple : Chaque évaluation peut commencer par interroger un ancien savoir.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !