Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Comment gérer sa scolarité ?

dys troubleDYS ou pas, pour son avenir, il est essentiel qu’un enfant suive une scolarité à peu près normale. Ce n’est pas parce qu’il souffre d’un éventuel trouble de l’apprentissage et que de ce fait, ces capacités peuvent être limitées en effet qu’il faut accepter la fatalité.

Bien que les troubles DYS soient encore peu connus et bien moins compris en France, et en dépit du fait que les écoles spécialisées ne font pas pignon sur rue, cela ne signifie pas obligatoirement qu’il doive échouer en classe. Lui éviter un échec scolaire est, certes, un rude combat, mais avec quelques aménagements, on peut très bien le gagner !
Comment ? Voici quelques conseils…

Comment faire avec les devoirs ?

Aider un enfant qui souffre d’un trouble DYS à faire ses devoirs exige une bonne dose de patience. Encore faut-il qu’il ait envie de les faire ! Dans la majorité des cas, frustré de ne pas pouvoir exécuter ce qu’on attend de lui, il refusera toute activité nécessitant des efforts mentaux de sa part, en particulier celle écrite.

Vous voulez l’aider ? Inutile de crier sur lui, de lui rappeler à quel point étudier est important et de lui demander de lire encore et encore les consignes qu’il ne semble pas vouloir comprendre.

Si vous voulez avoir des retours positifs, privilégiez la communication orale ! Lisez vous-même les consignes à haute voix et n’hésitez pas à les répéter pour qu’il puisse bien les assimiler. Faites de même avec ses leçons, ses exercices, ses récitations, etc. Pour qu’il puisse apprendre et se souvenir, misez tout sur l’apprentissage à l’oral.

Mettre un peu d’ordre…

enfant dysOn dirait qu’il ne peut pas s’en empêcher ! Partout où il passe, il laisse un désordre sans pareil. Il est désordonné, mal organisé, laisse ses affaires un peu partout, les perd la plupart du temps… Ce qui ne favorise pas un bon apprentissage.

Pour y remédier, mettez en place des systèmes de rangement et d’organisation pratiques autour de lui. Vous l’aurez sans doute compris, les longs sermons ne fonctionnent pas avec lui. Aussi, changez de tactique ! Donnez-lui des consignes courtes, claires et précises sur ce qu’il doit faire de ses affaires, sur la manière dont il doit gérer son espace de travail, sur la manière dont il doit tenir ses cahiers… Proposez des solutions concrètes, simples et pratiques, à grand renfort de repérages bien visibles.

Entretenir une bonne relation avec les enseignants

La collaboration parent/enseignant est essentielle, c’est même la base de tout parcours scolaire réussi, en particulier pour les enfants souffrant d’un trouble DYS. Mais cette relation est assez délicate, car d’un côté, il y a les parents qui souhaiteraient que l’enseignant se focalise un peu plus sur leur enfant étant donné les problèmes qu’il rencontre. Et de l’autre, il y a l’enseignant qui pourrait percevoir les difficultés rencontrées par son élève comme un échec de sa pédagogie et qui, en même temps, ne peut pas se focaliser sur lui seul, car il a toute une classe à gérer.

Pour favoriser l’apprentissage en conséquence, vous devez vous entendre et échanger régulièrement avec l’enseignant de votre enfant. Pour cela, vous devrez commencer par lui communiquer et lui expliquer de quoi votre petit souffre afin qu’il puisse s’adapter à la situation et parallèlement adapter son enseignement en fonction des capacités du concerné.

La dernière chose à faire, c’est de le culpabiliser et de le rendre responsable des échecs rencontrés. Vous mettre l’enseignant à dos ne ferait effectivement qu’empirer les choses ! La situation étant ce qu’elle est, vous avez besoin de l’aide de votre entourage, en particulier de celui qui est responsable de l’enseignement de votre enfant. Car qui mieux que lui peut connaître les faiblesses et les erreurs récurrentes commises par l’élève ? Il est donc le mieux placé pour proposer des solutions et commencer à élaborer stratégies pédagogiques efficaces pour surmonter les difficultés. L’enseignant est également la seule personne qui puisse soutenir votre enfant dans ses efforts, le motiver dans ses progrès et l’aider à reprendre confiance en lui au sein de l’établissement scolaire.

trouble dysIl faudra, donc trouver le moyen de communiquer avec lui, de s’entraider et de co-agir afin que les efforts ne soient pas faits d’un côté uniquement, mais des deux.

Quand songer à la mise en place d’un dispositif personnalisé ?

Si, malgré les efforts et les aménagements déjà entrepris en classe et à la maison, aucune amélioration n’a été constatée au bout d’un certain temps, voire que la situation a empiré, vous pouvez demander à l’enseignant de votre enfant qu’un dispositif d’aide soit mis en place pour l’aider.

Selon les troubles dont souffre votre enfant, il pourra ainsi bénéficier d’un parcours de formation personnalisée (PPS, PAI, PPRE, etc.), et profiter de quelques aménagements et adaptations au sein de son établissement ou en dehors, afin qu’il puisse suivre une scolarité la plus normale possible.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !