Dyscalculie test : savoir déceler ce trouble

dyscalculie testLes enfants qui présentent un profil social normal c’est-à-dire dotés d’une intelligence et de comportements normaux, peuvent être victimes de nombreux troubles de l’apprentissage. Sans pour autant avoir des difficultés sensorielles, notamment celles liées à la vue ou l’ouïe, ils n’arrivent pas à écrire, lire, communiquer ou se concentrer. Dans cette grande diversité de troubles comme la dyslexie , la dysphasie et bien d’autres encore, la dyscalculie est celui à aborder ici.

D’ores et déjà, il faut dire qu’il se caractérise par une difficulté dans les activités numériques. Comment peut-on alors le déceler ?

Tout comprendre de la dyscalculie

Avant de s’intéresser aux moyens de déceler la dyscalculie , il faut d’abord comprendre ce que c’est. Pour faire simple, il faut savoir que c’est un trouble particulier de la croissance qui se porte sur les mathématiques et le raisonnement. On peut facilement l’assimiler à la dyslexie, qui est un trouble qui se traduit par la difficulté de l’apprentissage de la lecture. Bien que la dyscalculie soit assez peu connue, elle est pourtant répandue. La personne qui en souffre a du mal à percevoir les nombres, et ne peut pas effectuer les opérations mathématiques les plus élémentaires.

Selon les spécialistes, ces enfants ne souffrent pourtant d’aucune anomalie intellectuelle comme on pourrait le penser. Ils ne parviennent simplement pas à reconnaitre les chiffres, et ne savent pas les utiliser. Ils sont incapables d’effectuer ne serait-ce que les calculs les plus basiques ou estimer les distances. Sans une prise en charge rapide et efficace, ils sont susceptibles à la longue d’avoir de sérieuses difficultés de raisonnement, ce qui peut entrainer des échecs scolaires. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire appel aux spécialistes dans ces cas, pour que le patient soit bien rééduqué.
Mais avant d’en arriver à cette étape, il faut déjà pouvoir déceler ce trouble.

Comment déceler la dyscalculie chez votre enfant ?

Si vous remarquez que votre enfant a quelques difficultés avec les nombres, il ne faut pas pour autant conclure tout de suite qu’il s’agit de la dyscalculie . Ce n’est que l’orthophoniste qui pourra établir un diagnostic, en effectuant quelques tests. En pratique, cela consiste à faire un bilan, à travers l’étude des différentes aptitudes logiques de votre enfant. Ainsi, il examinera les diverses structures logiques que sont :

  • Les classes
  • Les mises en relation
  • Les conservations
  • L’apprentissage des nombres et des opérations
  • La construction mathématique

Bien que ces différents éléments permettent de déceler le trouble, on peut aussi le faire grâce à l’examen du langage dont la composition, peut renseigner sur la manière dont fonctionne la pensée de l’enfant. Au début de cette batterie d’examens, le spécialiste procède donc à une reconstitution des antécédents médicaux, de la croissance et de la scolarité liée au trouble dont souffre l’enfant. Durant les examens, l’orthophoniste effectue de nombreux tests pour identifier où se trouvent les difficultés, le niveau auquel se situe le patient en fonction de son âge. Selon que le résultat se révèle être un trouble du genre dyscalculique ou du raisonnement logique, le spécialiste pourra alors recommander une rééducation.

En somme, le bilan orthophonique est donc la seule manière de pouvoir déceler la dyscalculie chez votre enfant. L’orthophoniste est alors la meilleure personne vers laquelle vous devez vous tourner, si vous soupçonnez votre enfant de souffrir de ce trouble. Il pourra alors établir un diagnostic, pour confirmer ou vous rassurer face à vos peurs. Dans le cas où le résultat s’annonce positif, il faudra alors se tourner vers la rééducation pour donner toutes les chances à votre enfant de retrouver toutes ses aptitudes.

Dyscalculie et calcul mental

Un quart d’heure de calcul mental par jour pour aider un élève dyscalculique.

Rituel Top chrono – Calcul mental pour le cp, ce1, ce2, cm1, cm2

Nos dossiers DYSCALCULIE