Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

HP et souffrance : halte aux idées reçues !

On entend souvent dire, lors des émissions de télévision, à la radio, ou encore lorsque l’on cherche au rayon HP (Haut Potentiel), les livres concernant le sujet, que les personnes à haut potentiel intellectuel vivraient un enfer. Ce n’est que partiellement vrai  Les personnes ayant un fonctionnement cognitif différent de celui de la majorité de la population peuvent

Haut potentiel et troubles dit « dys » : une difficile identification

Comment identifier le haut potentiel ? L’identification du Haut potentiel intellectuel est communément acceptée lorsque le QIT (Quotient Intellectuel Total) est supérieur ou égal à 130. Ce chiffre devant être mesuré par des échelles normées c’est à dire qui ont fait l’objet d’une vérification scientifique en rapport avec des échantillons de personnes en lien avec leur origine culturelle.

Comment détecter un enfant zèbre ou précoce ?

Jeanne Siaud-Facchin a été la première à qualifier de « zèbre » les enfants intellectuellement précoces (EIP) : pour cette psychologue, chacun est, comme l’animal, « difficilement apprivoisable, [il] se fond dans le décor tout en s’y distinguant par ses rayures propres à chaque individu ».[1] En France, il serait environ 370 000 élèves à haut potentiel (c’est-à-dire, avec un Quotient Intellectuel supérieur

Quels sont les tests pour mesurer un Haut Potentiel ?

Particularité touchant environ 2 % de la population française, la caractéristique « Haut Potentiel Intellectuel » (HPI) renvoie à des personnes ayant un Quotient Intellectuel de 130 à 160 (quand la moyenne est autour de 100). Ces enfants ou adultes sont « marqués » par une hypersensibilité (émotive et sensorielle), une grande curiosité, mais aussi une rapide compréhension et un