Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Troubles DYS : le pouvoir des moyens mnémotechniques !

Parmi les différents outils pédagogiques disponibles pour aider les enfants souffrant de troubles DYS (dyslexie, dysorthographie…) qui affectent leur mémoire, il est possible de recourir aux moyens mnémotechniques. Une astuce ludique qui ne pourra pas être appliquée à tous les types d’apprentissages, mais qui en peut faciliter quelques-unes. Présentation et exemples.

Qu’est-ce qu’un moyen mnémotechnique ?

Issue du grec « mnêmê » signifiant « mémoire », l’expression « moyen mnémotechnique » renvoie à une astuce ludique visant à se souvenir de plusieurs informations difficiles à mémoriser. La règle d’or pour les enfants atteints de troubles DYS est de faire rimer efficacité avec :

  • Simplicité : plus il visualisera la situation décrite, plus elle restera gravée dans son esprit ;
  • Décalé : plus l’information sera présentée de manière rigolote, plus il voudra s’en souvenir ;
  • Personnalisé : plus la forme et le fond seront adaptés à son âge, mieux il fonctionnera.

Un moyen mnémotechnique peut exister de différentes manières — que ce soit à travers des images, des acronymes, des acrostiches, des codes, des chansons, des histoires, des phrases, des associations de couleurs, de formes ou de chiffres…

Parmi les célèbres moyens mnémotechniques pour retenir l’ordre des planètes de notre système solaire, il convient de choisir le plus approprié à l’âge et à l’univers de l’enfant DYS. Par exemple, cela peut se traduire par « Mon Vieux Toutou Médor Joue Sur Un Nuage » ou « Me Voilà Tout Mouillé, Je Suivais Un Nuage » ou encore « Me Voici Très Malade, Je Suis Ultra Nauséeux ».

Comment stimuler la mémoire d’un enfant atteint de troubles DYS ?

L’utilisation de moyens mnémotechniques pour un enfant atteint de troubles DYS constitue un bel entraînement de sa mémoire. Utilisés avec parcimonie, ils stimulent cette dernière, la rendant plus tonique et plus flexible. Par ailleurs, cela permet aussi à l’enfant d’ordonner les informations et les visualiser.

Les moyens mnémotechniques pour développer la mémoire des enfants atteints de troubles DYS

Par exemple, avec la phrase « Adam part pour Anvers avec 200 sous », votre enfant peut retenir les prépositions « à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous ». Dans le même esprit, il y a la phrase pour retenir les conjonctions de coordination « Mais où est donc Ornicar ? » (Mais, ou, et, donc, or, ni, car).

Dans le domaine de la culture générale, il est possible de se remémorer les 7 péchés capitaux avec le groupe nominal « Ce Galop » pour Colère, Envie, Gourmandise, Avarice, Luxure, Orgueil et Paresse. Pour les 7 merveilles du monde, il faut retenir « Mostapha ! J’attends la copie ! » pour MAUsolée d’Halicarnasse, STAtue de Zeus à Olympie, PHAre d’Alexandrie, JArdins suspendus de Babylone, TEMple d’Artémis à Éphèse, COlosse de Rhodes, PYramides d’Égypte.

Avec le poing refermé, il peut retrouver aisément les mois à 30 ou 31 jours, les bosses des phalanges renvoient au mois à 31 jours, quand les creux indiquent ceux à 30. Pour dresser une table, la Fourchette est à Gauche (F et G comme l’ordre dans l’alphabet) quand le Couteau est à Droite (C et D)….

Libre à vous de trouver des moyens mnémotechniques pour développer la mémoire de votre enfant atteint de troubles DYS sur des questions de géographie, d’histoire, de français ou du quotidien !

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !