Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Quels sont les tests pour mesurer un Haut Potentiel ?

Particularité touchant environ 2 % de la population française, la caractéristique « Haut Potentiel Intellectuel » (HPI) renvoie à des personnes ayant un Quotient Intellectuel de 130 à 160 (quand la moyenne est autour de 100). Ces enfants ou adultes sont « marqués » par une hypersensibilité (émotive et sensorielle), une grande curiosité, mais aussi une rapide compréhension et un souci constant de perfection dans ses tâches. En cas de suspicion de HPI, il existe 2 grands tests – WPSSI-IV et WISC-V – pour établir le diagnostic formel et l’aider à mieux appréhender cet état.

Pour les enfants et ados à Haut Potentiel, deux tests existent pour établir le diagnostic

Le test HPI WPSSI-IV pour les moins de 6 ans

Adapté aux jeunes enfants, le « Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence » (WPSSI) est un bilan psychologique de 30-45 minutes pour les moins de 4 ans et d’environ 1 h pour les moins de 7 ans. Chargé de déterminer le QI de l’enfant, il s’appuie sur une échelle de compréhension verbale, de visuo-spatiale, de raisonnement fluide, de mémoire de travail et de vitesse de traitement.

Le WPSSI-IV est, sans conteste, une étape essentielle pour déterminer sa surdouance : HPE (Haut Potentiel Emotionnel) caractérisée par des aptitudes particulières au niveau des émotions ; HPI associé à un QI très élevé ; Syndrome d’Asperger caractérisé par un fonctionnement atypique proche du HPI ; et la précocité intellectuelle.

Dans tous les cas, les tests restent agréables et ludiques, avec du matériel facile à manipuler (cubes, images, puzzles, tampon encreur), adapté à l’âge de l’enfant.

Leur exécution offre 3 niveaux d’informations : l’échelle totale, pour calculer le QI Total (ses aptitudes générales), les indices principaux, pour identifier comment se développe ses grandes fonctions cognitives et les indices complémentaires pour étayer la compréhension de la performance de l’enfant.

Le test WISC-V pour les enfants âgés de 6 à 16 ans

Au-delà de l’âge de 6 ans, il est préférable d’opter pour le test WISC. Il repose sur les mêmes principes que le WPSSI-IV. En effet, au-delà de la détermination du QI, il renseigne sur les 5 composantes de l’intelligence cognitive – à savoir, l’indice de compréhension verbale, visuo-spatial, de raisonnement fluide, de mémoire de travail et de vitesse de traitement.

Sortie à l’automne 2016, la 5e édition du WISC est encore la version en vigueur : il est essentiel de passer le test le plus récent, car il compense l’effet Flynn (qui renvoie à l’amélioration de génération en génération des résultats aux tests de QI), et colle le mieux aux personnes ciblées par l’exercice.

Mené jusqu’à l’âge de 16 ans, le test se déroule pendant environ une heure et demie. Il peut être mené avec un papier et un crayon ou de manière dématérialisée via un iPad (Q-Interactive) ou en ligne avec Q-global.

Bon à savoir : le WISC est généralement demandé par l’Éducation Nationale pour justifier les demandes d’aménagements, de sauts ou de glissement de classe…

Au besoin, vous pouvez demander conseil auprès d’un des psychologues en ligne de la plateforme Ora-Visio, il saura vous éclairer sur ces différents tests et, le cas échéant, vous accompagner dans la prise en charge de son haut potentiel.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !