Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

La Méthode Brain Gym, pour rentrer facilement dans les apprentissages ?

Nombreux sont les parents à chercher des solutions pour aider les enfants dans leurs apprentissages — que ce soit face à un échec scolaire, à un manque flagrant de motivation, à une trop grande distraction ou encore face à des troubles DYS (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, TDAH…). Connaissez-vous la méthode Brain Gym du docteur Paul Dennison, développée dans les années 60 ? 26 mouvements du corps destinés à mieux le comprendre…

La méthode Brain Gym : utilisez votre corps pour mieux le comprendre

La méthode Brain Gym du chercheur Paul Dennison

Le chercheur et pédagogue américain Paul Dennison a consacré plus de 40 ans de travail et de recherche à Brain Gym, aidée par sa femme et collaboratrice, Gail Dennison, danseuse, artiste et étudiante en posture.

Ensemble, ils ont mis au point des mouvements pour libérer, stimuler et décontracter les personnes en situation d’apprentissage — et notamment les personnes souffrant de troubles DYS. Certains favorisent l’évacuation des tensions pour améliorer la concentration, d’autres favorisent la compréhension et la mémorisation en stimulant les 2 hémisphères du cerveau. Mais il y en a aussi qui aident à mieux lire, quand d’autres participent à un meilleur équilibre des émotions.

La séquence ECAP pour les enfants DYS

Parmi les 26 mouvements proposés, la Brain Gym a développé une séquence, baptisée « ECAP » pour « Énergisant, Clair, Actif et Positif ». L’objectif étant de se détendre et de se mettre en condition pour utiliser au mieux le potentiel de son cerveau…

Les 4 gestes de l’ECAP peuvent être menés ensemble (5 minutes suffisent) ou séparément :

  • Pour la vitalité, boire de l’eau lentement en en gardant un peu dans sa bouche avant d’avaler. Une bonne hydratation renforce les compétences du cerveau — la concentration, l’allègement de la fatigue mentale, la mémorisation des informations.
  • Pour la coordination des mains et des yeux, le mouvement « Points du cerveau ». Placez le pouce et l’index d’une main sous les petits creux situés sous les clavicules et placez l’autre main sur le ventre au niveau du nombril. La première frotte doucement le point de contact pendant 30 secondes, tandis que l’autre reste immobile. Puis vous refaites l’exercice en inversant les mains et le côté du corps. Cet ensemble facilite la lecture et l’écriture.
  • Pour favoriser la compréhension, les « mouvements croisés ». Levez un genou et touchez-le avec le coude opposé, avant de lever l’autre et de le toucher avec l’autre coude. Cet ensemble de gestes stimule les compétences motrices fines du corps et de la latéralité — compétences que l’on retrouve dans l’écriture, l’orthographe…
  • Pour se recentrer et se préparer à réfléchir, le mouvement des « contacts croisés » : debout, croisez les chevilles, étendez les bras, joignez les poignées, entrelacez les doigts et repliez les mains liées devant la poitrine, avant de conserver la position 1 minute, tout en plaçant le bout de la langue derrière les incisives. Ensuite, décroisez les bras et les jambes, joignez les mains devant, mettez en contact le bout des 5 doigts, respirez calmement et profondément 1 minute en replaçant la langue contre l’extrémité du palais à l’inspiration. Cet ensemble de mouvements active les muscles de l’équilibre afin de diminuer le stress et favoriser l’attention.

N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour tester vous-même cette séquence, voire proposer de la faire avec votre enfant, pour en mesurer ensemble les effets et confronter vos ressentis.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !