Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Enfant hyperactif ? 7 astuces pour l’aider à faire ses devoirs !

surcharge cognitiveVous avez beau lui crier, lui hurler dessus pour qu’il écrive enfin la réponse, lui décidément n’a pas l’intention de coopérer. Il bouge, il saute, il a oublié de tailler son crayon, il faut qu’il range d’abord son cartable, il n’a pas fait de fautes, mais il lui faut sa gomme, « on ne sait jamais » vous dira-t-il avec malice… Oui, faire faire ses devoirs à un enfant hyperactif est un véritable défi pour vos nerfs et met votre patience à rude épreuve !

Aujourd’hui, nous vous proposons 7 astuces pour l’aider à bien faire ses devoirs et à les ACHEVER !

Astuce n° 1 : Réunissez les conditions propices pour faire les devoirs !

Même un enfant normal a besoin d’une certaine ambiance et d’un endroit calme pour pouvoir se concentrer pour faire et terminer ses devoirs. À plus forte raison, pour que votre enfant hyperactif puisse faire de même, vous devez choisir :

  • Le bon moment
  • Le bon endroit

Quand faire les devoirs ?

Vous êtes sans doute la personne la mieux placée pour répondre à cette question. Le moment le plus propice pour les devoirs est celui où vous le sentez le plus à l’aise. Donc, exit le moment où vous arrivez de l’école parce qu’il sera trop excité à l’idée de rentrer à la maison et de toutes les perspectives qui s’ouvrent alors à lui. Préférez toujours les périodes où il est plus calme, après le dîner et pourquoi pas, le matin au lever.

Où faire les devoirs ?

Choisissez un endroit où il ne risque pas d’être dérangé et où il ne risque pas d’être distrait. Vous l’aurez deviné, il faut un endroit calme et propice à la concentration. Donc pas dans le salon où il pourra être tenté de regarder la télé, pas dans la salle à manger où l’odeur de la nourriture peut lui donner des idées, pas dans sa chambre si ses jouets s’y trouvent…

Astuce n° 2 : Établissez une routine !

La routine joue un rôle important dans l’éducation TDAH, qui a justement des difficultés à s’organiser. Mettre en place une routine va l’aider à trouver ses repères dans un premier temps, et dans un second temps, à adopter un rythme qui deviendra automatique.

Une fois que vous aurez choisi le moment et le lieu idéal pour faire les devoirs en conséquence, essayez de vous y tenir tous les jours. Ne permettez aucune exception, et n’acceptez pas de concession. Le moment des devoirs est crucial et il en va de son propre équilibre dont restez ferme !

tdah et devoirAstuce n° 3 : Respectez sa méthode de travail !

Vous ne faisiez pas ainsi lorsque vous étiez enfant et cela vous a réussi ? N’imposez pas pour autant votre méthode de travail à votre enfant sous prétexte que c’était efficace. Ce n’est pas parce que ça a fonctionné pour vous que ça le sera forcément pour lui, parce que vraisemblablement, il est différent !

L’aversion de certains enfants face aux devoirs vient en majeure partie du fait que leurs parents leur imposent leur méthode à eux, leur technique à eux, et ce, sans penser davantage à leur confort et à leur avis sur la question. Respectez donc cela ! S’il apprend mieux à bougeant, en marchant ou en picorant, laissez-le faire ! L’essentiel, c’est qu’il finisse les devoirs qu’on lui a confiés.

Astuce n° 4 : Planifiez, planifiez, planifiez !

Il aura beau faire des efforts, votre enfant sera toujours rattrapé par les symptômes du TDAH, son attention restera limitée.

Si les devoirs à faire sont trop longs et l’obligent à rester concentrer, assis qui plus est pendant plus d’une heure, vous allez avoir des problèmes. Car non seulement, le travail sera bâclé et négligé, mais le résultat sera le médiocre et par-dessus le marché, INACHEVÉ !

Pour éviter cela, n’hésitez pas à planifier : divisez le devoir en plusieurs parties à faire à des moments répartis dans la journée ou de la semaine. Mieux vaut plusieurs petites tâches dont la durée est réduite qu’une seule grande tâche qui prendra beaucoup de temps. Ces pauses improvisées sont, par ailleurs, salutaires pour le cerveau de l’enfant hyperactif.

Fixez des limites à ne pas dépasser !

Puisque vous savez déjà au bout de combien de minutes l’attention de votre enfant commence à être déficiente, n’hésitez pas à arrêter l’activité au bout d’un certain temps même si les devoirs ne sont pas encore terminés. Laissez-le faire une petite pause avant de reprendre, car une fois qu’il sera fatigué, vous n’en tirerez plus rien !

Si besoin, voyez avec son enseignant s’il n’existe pas une solution pour réduire les tâches ou pour les faire plus rapidement, en définissant les priorités par exemple.

Astuce n° 5 : Aidez-le à s’organiser !

Pour l’aider à s’organiser, préparez toujours une trousse à outils où il pourra trouver tout ce dont il a besoin pour faire ses devoirs : règle, crayon, gomme, stylo, etc. Cela vous évitera les « j’ai oublié mon crayon », « je vais prendre ma gomme », « je ne sais pas où est ma règle » qui viendront interrompre l’activité en cours.

Mettez cette trousse à portée de mains et toujours à la même place. Ainsi, dès lors qu’il faudra faire les devoirs, il prendra l’habitude de la prendre là et de la remettre également à cette même place lorsque les devoirs seront achevés !

Astuce n° 6 : Ne prenez pas la place de l’enseignant !

Certes, vous devez vous montrer ferme avec lui, mais ce n’est pas une raison pour « jouer à l’enseignant » non plus. Il redoute certainement déjà son professeur qui lui met la pression et qui n’est jamais content de lui, il n’a certainement pas besoin de cela chez lui !

Notez qu’il a, avant tout, besoin de sa maman ou de son papa, de quelqu’un qui le comprenne et qui ne lui taillera pas en pièce à la moindre erreur. Soyez ferme tout en restant flexible : s’il fait une erreur, faites-lui comprendre ce que vous attendez de lui et donnez-lui le temps de se rattraper.

Faire les devoirs à sa place est donc une grossière erreur ! Car cela va également fausser l’idée que son enseignant se fait de lui. Si tous les devoirs reviennent sans fautes, il pensera tout bonnement que votre enfant a tout compris alors que ce n’est pas du tout le cas !

tdah et devoirsAstuce n° 7 : Soyez présent pour lui !

Lorsque vous choisirez le moment idéal pour les devoirs, prenez en compte votre disponibilité, car notez-le bien, votre présence est requise ! Il n’y a pas de meilleure motivation pour l’enfant que de voir ses parents s’intéresser également à ce qu’il fait ! Vous voulez qu’il finisse ses devoirs de maison, faites-lui comprendre que vous êtes là et que vous avez hâte de féliciter ses prouesses. Vous verrez, ça le poussera à se dépasser !

N’hésitez pas également à proposer des récompenses pour chaque activité terminée, un système de « bon point » pour chaque réponse vraie. Attention toutefois à ne pas se focaliser sur ses erreurs.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !