TDAH Enfant : les dispositifs qui pourront vous aider…

Votre enfant souffre de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ? Nous savons tous que c’est un handicap redoutable qui peut avoir des répercussions graves sur sa qualité de vie, en particulier, sur sa scolarité. Pour l’aider au mieux heureusement, plusieurs dispositifs d’aménagements peuvent aujourd’hui être mis en place.

Les dispositifs d’aménagements individuels de la scolarité

tdah enfantEn cas de TDAH enfant, la scolarité est le premier aspect de sa vie à considérer. Si votre enfant est hyperactif, ne vous inquiétez donc pas, il peut bénéficier d’une aide personnalisée, d’un accompagnement éducatif et d’un accompagnement personnalisé selon l’importance de ses symptômes et subséquemment, ses besoins.

L’aide personnalisée

L’enfant hyperactif peut effectivement bénéficier d’une aide personnalisée, c’est-à-dire adapter à son handicap et à ses besoins, et ce, avec l’accord de ses parents bien entendu. Ce dispositif particulier, destiné aux élèves de la maternelle et du primaire, a pour but de remédier aux difficultés qu’il rencontre à cause de son handicap.

L’aide personnalisée est généralement donnée par ses enseignants selon les directives et les modalités prévues par l’établissement scolaire. Elle vient compléter l’enseignement obligatoire et est organisée chaque semaine, pendant deux heures en totalité.

L’accompagnement éducatif

Pour qu’il puisse contourner les conséquences du TDAH enfant, votre petit hyperactif peut également bénéficier d’un accompagnement éducatif si vous en reformulez la demande. Ce dispositif, créé toujours à fin d’aider les élèves en difficulté dans les écoles primaires, mais également dans les collèges, se destine aux volontaires, c’est-à-dire à ceux qui ressentent le besoin d’être « accompagnés ».

L’accompagnement éducatif consiste en une assistance dans les devoirs et dans les leçons, mais prévoit également des programmes d’apprentissage différents. Il propose surtout des aides au niveau méthodologique, ce qui peut être très utile à l’enfant hyperactif dans la mesure où il n’est pas très organisé. À condition néanmoins qu’il soit motivé, que son emploi le lui permets et qu’il ne soit pas trop fatigué. Tout au long de l’année en effet, les cours sont donnés quatre jours par semaine à raison de deux jours par semaine au minimum.

Le projet individuel de scolarisation pour les troubles spécifiques du langage

Le projet individuel de scolarisation a été mis en place en 2002, mais bien que de nouveaux textes régissant la scolarisation des enfants hyperactifs sont sortis depuis, celle-ci n’a pas encore été abrogée. Du coup, de nombreux établissements l’appliquent encore à ce jour.

dysorthographiqueLe projet individuel de scolarisation se destine aux élèves souffrant d’un trouble spécifique du langage oral ou écrit, consiste à mettre en place des aménagements pédagogiques qui viseront à faciliter la scolarité des enfants ayant un handicap, et ce, dans l’objectif de leur offrir un soutien et une assistance plus adaptée à leur handicap. Ce dispositif est ainsi mis en place par le directeur ou le chef de son établissement scolaire et est, par la suite, géré par une équipe éducative ainsi que d’autres professionnels.

L’élève touché par le TDAH enfant peut également profiter d’autres dispositifs, plus récents, tels que le PAP (Plan d’accompagnement personnalisé), le PAI (Programme d’accompagnement individualisé), le PPS (Programme personnalisé de scolarisation) et le PPRE (Programme personnalisé de réussite éducative).

TDAH enfant : les dispositifs complémentaires

Toujours dans l’objectif d’améliorer ou d’optimiser la réussite scolaire des enfants souffrant de Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, plusieurs dispositifs peuvent être associés aux dispositifs de base prévus par l’État.

Les dispositifs pour les élèves de l’école élémentaire

Votre enfant hyperactif est encore en primaire ? À partir de la maternelle, il peut profiter de l’aide offerte par le réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté ou RASED. À la demande des parents, ce dispositif joue effectivement un rôle complémentaire : il est surtout proposé aux élèves rencontrant des difficultés scolaires durables et persistantes, et ce, malgré les aménagements pédagogiques déjà mis en place pour l’aider.

Le RASED peut ainsi être actionné dès la maternelle et il peut durer aussi longtemps que l’élève en a besoin, même jusqu’au CM2. Mis en place par le directeur ou le chef de l’établissement scolaire, il fait également intervenir les enseignants titulaires d’un CAPA-SH option « E » et « G » qui offriront leur aide au niveau des techniques et de la méthodologie d’apprentissage, de l’appropriation et de la maitrise des acquis, mais également de la gestion des comportements à l’école. Doivent également intervenir les parents, le médecin et le psychologue scolaire afin de suivre au mieux et le plus près possible l’évolution de l’enfant.

Les dispositifs pour les étudiants du Lycée

Malheureusement, le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité ne se soigne pas. Bien que certains traitements médicamenteux permettent d’alléger les symptômes, parfois au-delà des espérances, votre enfant sera sans doute hyperactif toute sa vie. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des dispositifs d’aide qui pourront l’aider tout au long de sa scolarité, même au lycée. En plus de l’accompagnement personnalisé, les lycéens victimes du TDAH enfant peuvent effectivement suivre un tutorat, des stages de remise à niveau et des stages de langues.

phobie scolaireComme l’indique si bien son nom, le tutorat prévoit la mise à disposition d’un tuteur pour conseiller et guider le lycéen qui en ressent et qui en exprime le besoin. Le tuteur en question peut être un enseignant, un documentaliste ou un conseiller d’éducation ou les trois en même temps.

Pour éviter que le lycéen hyperactif ne redouble une classe, des stages de remise à niveau sont également possibles. Recommandés par le conseil de la classe, ces stages visent à améliorer le niveau du concerné dans la ou les disciplines où il rencontre le plus de difficultés. Ils sont ainsi organisés pendant les vacances ou pendant l’année scolaire, mais en dehors des heures de cours.

Des stages de langue peuvent également être organisés pour tous les élèves souhaitant améliorer leur capacité en langage oral. Organisés par des professeurs de langues vivantes volontaires, ceux-ci sont organisés essentiellement pendant les vacances.

Les dispositifs relais pour les collégiens

Pour les collégiens, des dispositifs relais peuvent être mis en œuvre. S’adressant surtout aux élèves soumis à une « obligation scolaire », c’est-à-dire à ceux qui ont rencontré des problèmes importants au niveau de leur établissement scolaire et qui sont, l’objet d’un rejet de leur part.

Les classes et les ateliers relais sont alors organisés par l’Éducation nationale et les collectivités territoriales dans le but de remettre l’élève « dans le droit chemin ». Accueillant un groupe composé d’une douzaine d’élèves venant de plusieurs établissements scolaires, pendant quelques mois ou pour toute une année scolaire, ils visent à leur inculquer le socle commun de connaissances.

TDAH – Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité – TDAH



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close