Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

TDAH et alimentation : les 10 aliments qu’il faut limiter !

Bien que les médicaments utilisés pour traiter le TDAH ne soient pas particulièrement dangereux, si on peut éviter d’avoir recours à la médication, autant saisir l’occasion. Rien ne vaut effectivement les prises en charge totalement naturelles qui, même à forte dose, ne risquent pas de nuire à la santé de nos enfants.

Voilà pourquoi, en supplément aux séances de rééducation et aux révisions que vous faites déjà faire à votre petit hyperactif, nous insistons sur l’importance d’une alimentation saine et équilibrée pour mieux gérer les symptômes du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité.

tdah et alimentationNous avons déjà vu quels aliments les détérioraient et lesquels provoquaient les effets inverses. Nous avons également abordé récemment l’importance des acides gras essentiels et leurs influences sur le TDAH. À présent, pour conclure en beauté, nous vous proposons une liste concrète des aliments à limiter, à défaut de pouvoir bannir, du menu de votre enfant.

Autant vous prévenir à l’avance, la tâche va être rude ! Car à l’instar des aliments riches en AGE que la plupart des enfants pourraient ne pas aimer, les aliments qui suivent sont sans doute leurs préférés… Allez, on se lance !

La glace et la crème glacée

Vous l’aurez deviné, la glace est un produit laitier. Et même si tous les produits laitiers ne provoquent pas forcément une détérioration des symptômes du TDAH, si par le plus pur des hasards, votre enfant ne tolérait pas la caséine, vous pourrez vous retrouver avec de sérieux problèmes sur les bras.

Votre enfant est hyperactif ? Par mesure de prudence, limitez sa consommation de glace. Limitez, mais n’interdisez pas ! Manger une glace par semaine est une chose, ça ne va pas provoquer des vagues, des petites remues parfaitement gérables tout au plus. En revanche, en consommer quotidiennement en est une autre, car vous aurez avoir affaire avec une petite furie !

Le Yaourt

Au même titre que la glace et la crème glacée, le yaourt peut exacerber les symptômes du TDAH. Là encore, nous insistons sur le fait que les produits laitiers en eux-mêmes ne suffisent pas à provoquer un trouble déficitaire de l’attention. L’impulsivité et l’hyperexcitation qui peuvent faire suite à la consommation d’aliments à base de laits sont dues à une intolérance à la caséine dans la majorité des cas.

Par conséquent, pour éviter tout risque, mieux vaut limiter la quantité de yaourt consommé par l’enfant hyperactif. Si possible, remplacez-les par des laits à base de soja. En plus du calcium, cette alternative apportera également à votre enfant son apport quotidien d’acides gras essentiels !

TDAH et alimentation : le fromage !

Ça commence à se corser, car nos enfants, ils aiment bien le fromage justement ! Mais vous serez sans doute plus motivé en apprenant que des expériences ont déjà démontré qu’en privant un enfant hyperactif pendant quelques semaines, on pouvait constater des changements notables comme :

  • L’augmentation de l’attention ;
  • L’augmentation de la concentration ;
  • L’augmentation de l’autocontrôle ;
  • L’amélioration du comportement ;
  • L’amélioration de l’humeur.

Notre conseil : évitez le fromage autant que possible, mais ne l’interdisez pas pour autant à moins que vous ne remarquiez que les symptômes de votre enfant ont tendance à s’aggraver à chaque fois qu’il en consomme.

Le chocolat

Le chocolat ? Oui, malheureusement ! Contenant une dose importante de caféine connue pour ses effets justement « stimulante » et « ranimant », une consommation importante de chocolat peut aggraver les symptômes du TDAH.

Quelle différence avec le psychostimulant direz-vous ?

tdah alimentPuisque le chocolat est également connu pour ses vertus « antistress », on peut donc également supposer que le chocolat pourrait, au contraire, calmer l’enfant hyperactif. Malheureusement, c’est tout le contraire !

Les médicaments ne sont pas à consommer librement, leur prescription est étudiée au préalable sur la base des besoins du patient et de son seuil de tolérance (rapport entre réponse positive et effets indésirables). Voilà pourquoi, ils sont efficaces.

Le chocolat, de son côté, n’a fait l’objet d’aucune analyse. Le taux de caféine qu’il contient est donc difficilement quantifiable, et ce, même si le taux de cacao est toujours indiqué sur l’emballage.

TDAH et médicament : comment réagir ?

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à bannir totalement cette friandise de la liste des favoris de votre petit ange. Évitez tout simplement les chocolats noirs et ceux dont la concentration en cacao est assez élevée et privilégiez plutôt les chocolats blancs.

Là encore, il ne s’agira pas de laisser votre enfant se gaver. Gardez toujours le contrôle, car il ne faut pas oublier non plus que le chocolat, même blanc, contient une grande quantité de sucre lent. Cette substance est non seulement dangereuse pour ses dents, mais elle peut également exacerber les symptômes du trouble du déficit de l’attention.

Les boissons gazeuses, les jus artificiels et les pizzas surgelées !

Les boissons gazeuses, les pizzas surgelées et les jus artificiels commercialisés en boîte, en carton ou en canette sont de véritables concentrés d’arômes et de colorants artificiels. Or, les études cliniques ont montré que la plupart d’entre eux pouvaient sérieusement détériorer les symptômes du TDAH. Vous pourrez en savoir plus sur ce sujet en lisant cet article : « Symptômes TDAH : les facteurs à risque… »

Les boissons gazeuses contiennent également un taux de caféine élevé, une raison supplémentaire pour ne pas les lui en donner !

Que donner en échange ? Nous recommandons vivement le « fait maison ». Votre enfant a soif et veut boire du jus ? À moins d’être sur que celui que vous avez acheté est réellement 100 % naturel, mieux vaut en préparer vous-même. Sinon, vous pourrez toujours lui donner des smoothies faits maison, il appréciera certainement ! Même règle pour la pizza ! En le faisant vous-même, vous savez au moins que votre enfant mange des légumes frais !

TDAH et alimentation : les snacks et les fastfoods !

Tout comme les boissons gazeuses, les pizzas surgelées et les jus artificiels, les snacks sont également bourrés d’arômes et de colorants artificiels. Ils peuvent donc amplifier les symptômes du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Commencez donc par éliminer progressivement les chips et autres snacks du placard et remplacez-les, toujours petit à petit, par des goûters plus sains !

Les fastfoods

Les frites, les sandwichs, les hamburgers… sont tout autant d’aliments à ne pas donner en grande quantité et fréquemment aux enfants souffrant de TDAH. Dites « calories vides », ces aliments n’ont aucune valeur nutritionnelle et peuvent provoquer une carence alimentaire à la longue. Or qui dit carence dit forcément TDAH !

Par ailleurs, des études ont prouvé que la surconsommation de viande rouge, souvent utilisée dans les fastfoods justement, peut également influer sur la fréquence et la sévérité des symptômes.

TDAH et alimentation : comment gérer cette nouvelle alimentation ?

alimentation et tdahNe supprimez pas tout en même temps du jour au lendemain, si vous le brusquez, il va automatiquement se braquer et refuser tout ce que vous lui proposerez en remplacement. N’interdisez pas non plus la consommation des aliments risqués, contentez-vous de limiter le maximum possible leur consommation.

Intégrer les aliments bannis à votre système de récompense et les proposer en contrepartie d’un devoir achevé, d’une leçon apprise ou des affaires rangées… est, par exemple, une bonne idée !

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !