Pour vous inscrire ou vous connectez, suivez le lien ci-contre : S'inscrire/Se connecter

TDAH chez l’enfant : comment gérer un enfant hyperactif ?

Facebooktwitterpinterest

enfant tdahÉchec scolaire, rejet social… En raison de ses changements d’humeur récurrents, de son impulsivité et de ses nombreux troubles du comportement, un enfant souffrant de TDAH est souvent victime de rejet de la part de ses camarades de classe. Lorsqu’en âge avancé, il commencera à prendre conscience de sa différence, il peut lui-même s’isoler, souffrir de complexe d’infériorité et finir par avoir une très mauvaise estime de lui-même.

Lui faire comprendre pourquoi il rencontre ces difficultés, dès lors que le diagnostic est posé, est le premier pas vers son salut. Bien que l’on ne puisse pas guérir un TDAH enfant, en adaptant son éducation, en établissant quelques règles et en l’aidant à comprendre que ce n’est pas de sa faute à lui, vous pourrez le protéger de la spirale complexe-culpabilité-échec et lui offrir la chance de réussir sa vie, malgré son handicap.

Votre enfant souffre de TDAH ? Voici quelques règles qui vous aideront à mieux le gérer et à l’aider au quotidien… Patience, fermeté, discipline… telle sont les mots d’ordre !

Règle n° 1 : établissez une routine !

tdah enfantUn enfant hyperactif n’a qu’une très faible notion du temps. Le passé et le futur n’ont que très peu de sens pour lui, seul le moment présent compte. Cela explique, en grande partie, son impulsivité et le fait qu’il soit incapable de songer aux conséquences de ces actes.

Pour corriger cela, établissez un timing précis pour ses activités et aidez-le à les respecter afin que celles-ci deviennent des rituels simples et précis.

Fixez par exemple :

  • ce qu’il doit faire dès qu’il se lève le matin : toilette, petit-déjeuner, départ à l’école… ;
  • ce qu’il doit faire dès son retour de l’école : se changer, ranger ses affaires à leur place, jouer pendant 45 minutes, faire ses devoirs, prendre un bain, dîner, se coucher…

Découper ses horaires aidera votre enfant TDAH à se repérer dans le temps, mais également à se concentrer sur une seule tâche à la fois. Vous en profiterez également pour l’apprendre à planifier son emploi du temps et à mieux s’organiser.

Règle n° 2 : communiquez efficacement !

On ne vous apprend sans doute rien, un enfant hyperactif n’a aucune limite. Impulsif, constamment sur la brèche, débordant d’énergie et infatigable, il lui arrive de se blesser, souvent même, mais ça ne lui sert jamais de leçon. Il représente un danger non seulement pour lui-même, mais aussi pour ses camarades.

Puisqu’il est incapable de se maîtriser, c’est à vous, parent qu’incombe le rôle de le contrôler vers l’extérieur sans pour autant l’étouffer. Et ce, en établissant quelques règles de conduite au quotidien, en fonction de son âge, de ses besoins et de ses capacités. Oui, mais comment ?

Des consignes claires et simples

Pour qu’il puisse les comprendre et les respecter par ailleurs, les règles que vous dictez doivent être claires, précises et simples. Si vous utilisez des mots complexes et généraux, il risque de ne pas saisir ce que vous attendez de lui. Dites, par exemple :

  • « Arrête de courir » au lieu de « tiens-toi tranquille » qui, pour lui, peut supposer beaucoup de choses ;
  • « Ne coupe pas la parole des autres » au lieu de « sois poli », etc.

Des consignes à l’affirmatif

Eh oui ! Des consignes énoncées à l’affirmatif, direct et qui va droit au but. Ne tergiversez pas et inutile de lui faire tout un discours sur son comportement et sur ce que vous souhaitez lui dire. Dites tout simplement ce que vous voulez ce qu’il fasse. Par exemple :

  • Au lieu de dire « Veux-tu cesser de monter sur cette chaise ? », ce qui implique qu’il a le choix, dites tout simplement « arrête de monter sur cette chaise » ;
  • Au lieu de dire « Ne saute plus sur ton lit », sachant que votre enfant n’a aucune notion de discipline, dites tout simplement « arrête de sauter sur ce lit ».

Une consigne à la fois !

enfant hyperactifSi vous formulez des demandes trop longues, un enfant TDAH risque de ne pas se souvenir de tout. Au lieu de toute une liste de choses à faire en conséquences, énoncez-les une par une, tâche par tâche.

Au lieu de « Lave-toi, change-toi et descends manger », demandez-lui d’abord d’aller se laver. Cette chose faite, vous pourrez lui demander de passer à autre chose et ainsi de suite.

Évitez également les ordres trop vagues comme « Range ta chambre » qui impliquent obligatoirement beaucoup de choses à faire : ranger le lit, ranger les jouets, ranger les cahiers… Dites plutôt ce qu’il doit faire exactement même si cela implique plus d’efforts et de phrases de votre part. Si vous voulez qu’il range sa chambre, vous pouvez donc procéder comme suit :

  • « ramasse tes jouets et range-les dans le placard » ;
  • « prends tes cahiers et remets-les dans ton cartable » ;
  • « range tes crayons et tes stylos dans ta trousse » ;
  • « Mets tes chaussures dans l’armoire » ;
  • Etc.

A-t-il bien compris ?

Assurez-vous, pour finir, qu’il a bien compris ce que vous lui avez demandé. Appuyez toujours vos demandes par des stimuli extérieurs : regard, toucher… pour être sur que vous ayez toute son attention. Lorsque vous lui demandez quelque chose par conséquent, procédez comme suit :

  • Mettez-vous à sa hauteur ;
  • Regardez-le dans les yeux et veillez à ce qu’il fasse de même ;
  • Posez une main sur son épaule ou sur sa main ;
  • Énoncez votre demande ;
  • Dites-lui de répéter.

Règle n° 3 : soyez ferme, mais compréhensif !

Un TDAH enfant engendre des difficultés à respecter les règles que vous aurez établies. Mais vous devez tenir tête, ne faire des concessions que lorsque cela est vraiment indispensable. Certes, il est hyperactif, mais cela ne doit pas constituer une excuse à toutes ses bêtises. Vous êtes son exemple et devant lui, plus que devant vos autres enfants, vous devez être fidèle à la discipline que vous avez vous-même fixée.

Attention néanmoins ! Sachant son trouble, ne mettez pas la barre trop haute de peur qu’il ne les atteigne pas et que vous vous défouliez sur lui. Fixez des objectifs, des priorités en fonction des capacités de votre enfant, jamais en dessus.

tda/hLes sanctions

Pour vous faire respecter, en parallèle avec les règles, fixez des sanctions. Dans le cas où les règles ne sont pas respectées, appliquez la punition correspondante sans délai. L’équilibre est très important dans la vie d’un enfant hyperactif, remettre à demain, même une sanction, peut le perturber sérieusement et mettre en péril tous les efforts que vous avez déjà fournis. Aussi, privez-le de dessin animé ou de sa console de jeu le jour même plutôt que d’attendre le week-end.

Les récompenses

Pour un enfant souffrant de TDAH, les récompenses sont beaucoup plus importantes que les sanctions. Dans la mesure où souvent réprimandé, il a déjà une très mauvaise image de lui-même, les compliments et les félicitations sont pour lui une source d’encouragement et de motivation.
Aussi, n’en soyez pas avare ! Mettez également en place un système de récompense pour toute tâche effectuée et pour chaque règle respectée : une glace s’il réussit à terminer son devoir, un dessin animé s’il arrive à ranger ses jouets, etc.

Facebooktwitterpinterest

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer