Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

La passation des consignes pour les Dys

La passation de la consigne scolaire ne se limite pas à lire la consigne.
De nombreux enseignants ou parents pensent que lire une consigne oralement à la place de l’élève va suffire à la compréhension de celle-ci. Or c’est totalement faux. Lorsque l’enseignant ou le parent lit à haute voix, la plupart du temps, l’élève reste passif et sa pensée s’évade. L’enseignant doit être vraiment conscient du moment où il va formuler sa consigne en évitant à tout prix la surcharge cognitive.
Comment devra t-il énoncer une consigne ? À quel moment ?…
Nous allons essayer de vous énumérer les pièges à éviter et des conseils avisés pour une meilleure compréhension des consignes:

1- Diriger l’attention et maîtriser l’impulsivité :

  • Attendre que l’élève soit attentif.
  • Lui demander d’attendre deux minutes avant de commencer.

2-  Simples, lisibles et positives :

Éviter les phrases consignes négatives : « Entoure le mot qui ne commence pas par … »

3- Reformuler, expliciter

  • Lire la consigne à haute voix.
  • Demander à l’élève de la relire.
  • Lui demander d’expliquer avec ses propres mots ce qu’il doit faire.

4-  Faire connaitre les attendus :

  • Montrer à l’élève à quoi doit ressembler l’exercice une fois terminé.
  • Expliquer comment l’exercice sera noté.

5- Donner du sens :

Toujours expliquer pourquoi on propose tel ou tel exercice : que va-t-on apprendre ?

6- Fractionner les consignes :

  • Un verbe action à la fois.
  • Ne pas hésiter à découper les exercices et les distribuer un à un.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !