Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Réflexe de Babinski – IMP

Je m’appelle Babinski 

Je suis très timide. De toutes façons, je déteste parler parce que je m’exprime mal et personne ne comprend ce que je veux dire.

En classe, je me concentre un moment, je travaille, écoute, copie, mais il arrive toujours un moment où je suis contrarié. Alors, j’explose. J’envoie tout valser, mon travail, mes cahiers, ma trousse, en disant et pensant que je ne sais rien faire, que je suis nul.

Les autres se moquent de moi parce que je marche les pieds rentrés vers l’intérieur. Je déteste qu’on me touche les pieds et quand je pose mon pied par terre ça me chatouille. Je suis nul en course et en endurance.

Je porte un appareil dentaire depuis une semaine parce que je serrais trop les dents et du coup je les ai déformées. Il me fait mal et je bave. Maman dit que je devrais toujours garder mon mouchoir; je te dis pas la honte, on dirait un bébé.

On va partir en classe de mer. Je ne veux pas y aller parce qu’on va faire plein de balades à pied et moi je déteste marcher!

En plus cet appareil me fait ronfler alors les autres vont se moquer de moi.

 

Explication :

Les orteils s’écartent en éventail lorsque le bord extérieur de la plante du pied est caressé doucement du talon vers l’orteil. Cela provoque un mouvement de protection: le gros orteil se redresse, le pied rentre vers l’intérieur et les quatre autres orteils partent en éventail. Il est intégré vers deux ou trois ans parfois plus tard.

 

Observation:

La personne est allongée sur le dos. On prend un crayon ou son doigt et on le passe sur le côté de chaque pied en remontant vers les orteils. Si le réflexe est encore présent, la personne a souvent du mal à accepter qu’on lui touche le pied et sera déjà sur le qui-vive avant même que vous le lui touchiez. Si vous pouvez lui toucher le pied, vous observerez un mouvement de ses orteils : le “pouce” se tend vers l’extérieur tandis que les autres orteils vont vers l’intérieur.

 

Incidences dans les trois sphères si le réflexe est encore présent :

Corps : Influence sur le réflexe d’enracinement, de centrage, la gravité. Retards de langage, problèmes de coordination motrice fine et globale. Problèmes sensoriels lors de la position debout, de la marche, car les pieds ne sont plus un point d’équilibre ni de proprioception. Ces problèmes peuvent affecter la marche et la personne marchera sur les bords ou sur la pointe des pieds, marchera de manière homolatérale sans croiser bras et pieds mais en posant pied et bras du même côté. Influence sur les hanches, les épaules dans la posture. Influence sur la mâchoire qui prendra le relais pour le positionnement dans l’espace si les pieds ne donnent pas les bonnes informations au cerveau. Enurésie.

Émotions : Manque de confiance en soi. Timide. Instabilité : personne explosive. Colérique. Imprévisible.

Cognition : Manque de créativité. Difficultés lors d’activités motrices fines et globales.
Difficultés langagières. Difficultés à se faire comprendre. (Passage de la pensée à l’expression)

 

Cette fiche, rédigée par Emmanuelle Sutherland, est également disponible ici : Fiche Babinski DYS

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !