Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Conseils n°1 – L’estime de soi

L’estime de soi

N’oublions pas qu’un élève dys ou en difficultés a tendance à se dévaloriser et se qualifie très souvent de « nul ».

Le premier travail à faire c’est de lui redonner confiance et le valoriser en mettant l’accent sur ce qu’il sait faire. Il a besoin d’être encouragé à s’estimer et à développer sa confiance en soi.

Son image de soi se construit en partie par le regard des parents : valorisant, ce regard donne des ailes ; blessant, il humilie et inhibe.

Afin de sécuriser émotionnellement votre enfant, il est nécessaire de dédramatiser l’erreur : ni pression, ni laxisme. Bien leur expliquer que les « erreurs sont la preuve que l’on essaye ».

Il est très important de différencier la personne de ses résultats et de ses compétences. Votre enfant travaille lentement, il n’est pourtant pas lent dans la vie de tous les jours. Votre enfant n’obtient pas de bons résultats, il n’est pas pour autant « nul ».

Il faut également le rassurer sans l’assister ni laisser s’installer un mal-être ou une difficulté.

Ne perdez pas de vue qu’écouter votre enfant pour comprendre ce qu’il vit vous aidera à mieux l’aider et le soulagera, lui, de ce qui peut parasiter ses apprentissages.

Puis, inciter votre enfant à contrôler lui-même ses agissements et à réparer ses torts quand il contourne les règles établies. L’autorité parentale et mettre ses limites constituent des preuves d’amour et tout enfant grandit et évolue positivement avec de l’amour et un cadre bienveillant.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !