Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Comment expliquer la dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, dysphasie… avec des mots d’enfants ?

4 livres qui vont vous aider:

Le tiroir coincé : comment expliquer la dyslexie aux enfants

J’ai attrapé la dyslexie

Benjamin n’aime pas lire : la dyslexie

Gros sur la tomate

Le tiroir coincé : Comment expliquer la dyslexie aux enfants

Pourquoi ai-je des difficultés pour apprendre à lire et à écrire alors que la majorité de mes camarades de classe n’en ont pas ? Suis-je gogol et pas tout à fait normal ? Voici les questions que se pose l’élève dyslexique. S’il est difficile de répondre à la première question, il est par contre important de le rassurer sur sa normalité et de l’informer sur l’essentiel des difficultés de son trouble spécifique d’apprentissage. Comment l’homme fonctionne-t-il pour lire, écrire et mémoriser ? Comment ces fonctions peuvent-elles un peu  » déraper  » et poser des difficultés à l’élève dyslexique ? Nous devons ces explications à l’enfant dyslexique. En effet, elles vont lui faire comprendre le bien fondé de sa rééducation – orthophonique ou orthopédagogique – et de l’aide qui lui est apportée par l’école et par ses parents… Le tiroir coincé lu par l’enseignante à toute la classe permet une réelle  » intégration  » de l’élève dyslexique et évitera que celui-ci ne devienne la risée de ses camarades. Cet ouvrage fait également découvrir à l’élève dyslexique qu’il n’est pas bête, qu’il doit utiliser son intelligence non seulement pour contourner et surmonter ses difficultés mais aussi pour embellir sa vie. L’ouvrage utilise des exemples égayés par les illustrations de Pierre Milon.


En savoir + : Le tiroir coincé

J’ai attrapé la dyslexie

Un album tendre et drôle pour s’amuser avec les mots et ne pas faire de la dyslexie une maladie incurable. Sans volonté didactique, l’auteur aborde la dyslexie avec sensibilité et humour. Elle raconte le malaise et le mal-être que crée la difficulté de lire, de prononcer, de dire. Et, dédramatisant un phénomène qui n’est pas irréversible et dont on peut se soigner, elle évoque la légèreté que procure la liberté retrouvée de jongler avec les mots


En savoir + : J’ai attrapé la dyslexie

Benjamin n’aime pas lire : La dyslexie

Benjamin est un enfant plein d’imagination, qui invente des jeux et des histoires pour sa petite sœur. Mais, à l’école, il a de la difficulté. II ne sait pas lire comme les autres élèves et quand il écrit, il fait des erreurs et se décourage facilement. II préfère regarder par la fenêtre et rêvasser. Pourtant, il aimerait bien écrire comme les autres.  » Benjamin essaie d’attraper le premier mot. II fixe le mot avec ses yeux, puis l’amène jusqu’à la pointe de son crayon. Comme le chat attrape la souris par la queue. Mais ça ne marche pas. Pendant qu’il écrit la première lettre, le mot a déjà disparu de sa tête. II doit repartir le chercher sur le grand tableau noir. Mais où? Pif  »


En savoir + : Benjamin n’aime pas lire

Gros sur la tomate

Bob est un petit garçon qui déforme tout, mélange tout, confond tout : les chiffres, les lettres, les mots, les idées… À l’école, il réinterprète à sa façon les énoncés des exercices et collectionne les blâmes. Heureusement, il y a Anna, avec qui il aime sauter à l’élastique, faire la plouffe, imiter la directrice en roulant des yeux terrifiants. Et, quoi qu’il arrive, Bob peut compter sur sa maman qui, si elle en a parfois gros sur la tomate, sait aussi être gaie comme un pinson dans l’eau et l’aide à tout remettre d’aplomb…


En savoir + : Gros sur la tomate