Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Hyperactivité et gestion du temps : quelques conseils…

Mauvaise organisation, procrastination… l’hyperactivité de votre enfant l’empêche d’optimiser son temps ! Avec lui, tout est constamment inachevé, jamais dans les temps et toujours à remettre à plus tard. Son déficit attentionnel l’empêche effectivement de penser suffisamment loin pour qu’il soit capable de planifier un projet et de déterminer le temps qui lui nécessaire pour le

Déficit d’attention : comment l’aider avec ses leçons ?

Il existe différentes manières d’apprendre des leçons, certaines sont plus efficaces que d’autres, et d’autres plus rapides que d’autres. Dans tous les cas, chaque élève adopte la manière qui lui semble la plus pratique et la plus facile. Pour cela, certains d’entre eux utiliseront leur mémoire auditive tandis que d’autres auront moins de difficulté en

Hyperactivité : les réelles conséquences sur votre enfant !

Déficit d’attention, hyperactivité, impulsivité, difficulté de mémorisation, trouble de l’apprentissage, procrastination… Au-delà des symptômes principaux et bien concrets qui définissent le TDAH, ce trouble renferme bien d’autres symptômes secondaires et rarement visibles qui témoignent pourtant d’une grande souffrance intérieure chez les enfants hyperactifs. Pour mieux comprendre votre enfant hyperactif, nous vous invitons à en découvrir

Le dysphasique à l’école primaire !

Contrairement aux autres troubles de l’apprentissage, la dysphasie peut se repérer très tôt, ce qui est une bonne chose, car cela permet une prise en charge précoce du trouble, bien avant qu’il n’intègre l’école. Votre enfant dysphasique va entrer à la maternelle ? Vous avez deux options : –          Le laisser poursuivre son apprentissage dans une classe

Trouble de l’attention : pensez à la reconnaissance MDPH !

Le TDAH est un trouble moteur du à un dysfonctionnement neurologique provoquant des troubles cognitifs et éventuellement, une agitation permanente et une grande impulsivité. Méconnu, contrairement à la maladie de Parkinson qui est également due à des problèmes     neurologiques et qui présentent quelques symptômes similaires, ce n’est pas une maladie d’où l’ignorance qui entoure sa

Scolarité : comment aider un enfant dysphasique ?

La dysphasie est un trouble persistant et durable qui touche le langage et se manifestant par des difficultés aussi bien dans l’expression que dans la compréhension de l’oral. On peut en distinguer trois types : La dysphasie de réception, qui se traduit par un déficit au niveau de la compréhension du langage ; La dysphasie d’expression, qui

Tout sur la rééducation de l’écriture !

Lorsqu’un enfant souffre réellement de dysgraphie, lui faire faire des tonnes d’exercices de graphisme ou d’écriture cursive ne l’aidera pas à s’améliorer. Telle est la différence entre un retard dans l’apprentissage de l’écriture et un trouble de l’écriture. Les retards peuvent être rapidement corrigés par des exercices répétés, voire un accompagnement particulier pendant une période

Le bilan neuropsychologique chez l’enfant

La neuropsychologie pédiatrique est la discipline qui étudie le lien existant entre le cerveau et l’apprentissage chez l’enfant. Se concentrant essentiellement sur les fonctions cognitives, cette discipline étudie et détecte donc d’éventuels troubles cognitifs chez les enfants présentant des signes de trouble d’apprentissage, et ce, grâce à un bilan neuropsychologique. Composé d’une série de tests,

Dans le cerveau d’un enfant TDAH !

Les spécialistes ont aujourd’hui recours à de nombreuses technologies modernes axées sur l’imagerie cérébrale pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain. On peut par exemple citer : Celles qui permettent d’obtenir une image structurelle à deux ou à trois dimensions du cerveau : l’imagerie par résonnance magnétique, que l’on connaît plus comme étant l’IRM, l’imagerie tensorielle

Troubles DYS et informatique : le rôle de l’ordinateur

Le saviez-vous ? Ces génies informatiques, ceux-là mêmes qui créent des logiciels et qui développent des sites internet sont en majeure partie de grands dyslexiques. La raison est simple : ils retrouvent dans l’ordinateur un allié incontournable dans leur développement, car ils retrouvent dans celui-ci l’automatisme qui leur fait tant défaut. Dyslexique, dysgraphique, dysorthographique, dyspraxique… Quel que

Ritaline: les effets secondaires

Comme tous les médicaments, la Ritaline peut également provoquer des effets secondaires. Néanmoins, il n’y a pas de liste exhaustive, car cette réponse indésirable de l’organisme aux substances contenues dans un médicament n’est pas le même chez tous les patients. Chez les uns, ils seront légers alors chez les autres, ils seront beaucoup plus graves.

TDA sans hyperactivité : quelle différence ?

Le terme « hyperactivité » est souvent utilisé pour désigner tout trouble du déficit de l’attention, à tort malheureusement. Car en réalité, un enfant qui souffre de trouble déficitaire de l’attention n’est pas obligatoirement hyperactif, et inversement, un enfant hyperactif ne souffre pas forcément d’un déficit de l’attention. Bien qu’il s’agisse d’un même trouble et qu’il soit

Comprendre le trouble visuo-spatial

La plupart des troubles de l’apprentissage, dont la dyspraxie, la dyslexie, la dysgraphie et la dyscalculie, sont plus ou moins liés à un trouble visuo-spatial. Ce dernier, se manifestant à des degrés variés selon les enfants touchés, est à l’origine de la majorité de leurs difficultés à apprendre. Dans cet article, nous allons vous aider