Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Le bilan neuropsychologique chez l’enfant

bilan neuropsychologiqueLa neuropsychologie pédiatrique est la discipline qui étudie le lien existant entre le cerveau et l’apprentissage chez l’enfant. Se concentrant essentiellement sur les fonctions cognitives, cette discipline étudie et détecte donc d’éventuels troubles cognitifs chez les enfants présentant des signes de trouble d’apprentissage, et ce, grâce à un bilan neuropsychologique.

Composé d’une série de tests, le bilan neuropsychologique sert à évaluer le développement à la fois social, affectif et intellectuel de l’enfant, pouvant expliquer des difficultés dans le milieu scolaire voire des échecs dans ce domaine. Il est ainsi souvent recommandé dans les cas de troubles DYS, en complément au bilan orthophonique, car permet soit de confirmer la présence d’un trouble d’apprentissage soit de l’expliquer.

Il faut savoir effectivement qu’un trouble cognitif peut être un mal isolé quoiqu’il soit souvent associé à des troubles DYS.

Quand votre enfant a besoin d’un bilan neuropsychologique ?

L’évaluation neuropsychologique est souvent recommandée en présence d’éventuelles dysfonctions ayant des répercussions sur la façon de penser, la façon d’agir et les capacités d’apprendre de l’enfant à partir de trois ou quatre ans. Elle permet donc, dans un premier temps, de mieux le connaître et de mieux comprendre pourquoi il agit de telle manière ou pourquoi il rencontre des difficultés dans tel domaine, etc.

Ce bilan permet également de :

  • Dépister les problèmes le plus tôt possible afin de prévenir leurs conséquences ;
  • Dépister les problèmes à temps afin de minimiser leurs impacts sur la vie de l’enfant ;
  • Dépister les problèmes, les analyser et les comprendre afin de proposer le traitement adéquat.

Dès lors que l’on obtient le résultat de ce bilan, il sera possible de :

  • Connaître les causes réelles des difficultés rencontrées par l’enfant dans la société, au sein de sa famille ou à l’école ;
  • Développer une stratégie de remédiation en mettant à la disposition des parents et des enseignants les outils et les ressources nécessaires ;
  • Mettre en place un plan d’intervention adapté aux besoins de l’enfant selon la nature et la gravité de son trouble.

Ce que le bilan neuropsychologique permet de diagnostiquer…

orthophonisteAprès l’évaluation, le spécialiste devrait pouvoir mettre en évidence d’éventuelles pathologies développementales, et permet de poser un diagnostic en cas de :

  • Troubles psychométriques ;
  • Troubles du langage,
  • Troubles visuo-practo-spatiaux
  • Troubles visuo-spatiaux
  • Troubles gnosiques visuels
  • Troubles mnésiques
  • Troubles des fonctions attentionnelles et exécutives
  • Troubles spécifiques des apprentissages (TSA)

Comment se passe le bilan orthophonique ?

Le bilan neuropsychologique est divisé en trois parties bien distinctes :

  • L’entretien avec les parents ;
  • L’entretien en tête-à-tête avec l’enfant ;
  • La communication du résultat.

Il est conseillé de contacter le service clinique pour convenir d’un rendez-vous, mais également pour vous informer de la procédure à suivre s’il y en a, des coûts à prévoir pour les trois entretiens et des dossiers à emporter dans le cas où le psychothérapeute en aurait besoin.

L’entretien avec les parents

La première rencontre avec le psychothérapeute se fait en présence des parents ou des tuteurs de l’enfant, car les questions du spécialiste s’adresseront à eux la plupart du temps. Durant trois heures environ, il a pour but de comprendre la vie de l’enfant dans sa globalité, en tenant compte de l’objectif de l’évaluation à venir.

Pour que le psychothérapeute ait toutes les informations dont il a besoin en main, il peut vous être demandé de vous munir des comptes-rendus des autres spécialistes qui ont déjà examiné le patient, mais également de quelques extraits de ses devoirs et de son bulletin scolaire.

Au bout de cet entretien, une série de questionnaires sera remise aux parents et une autre, à destination des enseignants.

enfant hyperactifL’évaluation neuropsychologique

Sur la base du premier entretien et des questionnaires remplis par les parents et les enseignants, le psychothérapeute va établir un portrait préliminaire de l’enfant et va mettre en place un bilan neuropsychologique adapté à ses besoins et à ses problèmes. La deuxième rencontre se fait donc entre lui et le petit patient.

Pendant celle-ci, le spécialiste va lui faire faire une série de tests, composée de jeux et de petites tâches à faire à partir desquelles il va déterminer ses réels problèmes et ce qui en est la cause. Il va également, en fonction de ses constatations et donc du diagnostic, commencer à envisager les traitements qui pourront s’adapter au cas de l’enfant.

Cette deuxième rencontre dure environ trois heures. Son analyse va se baser sur les trois critères suivants :

  • La nature des entrées à traiter ;
  • La nature de la tâche ;
  • La nature des sorties

La communication du résultat

C’est lors de la troisième rencontre que le neuropsychologue vous communiquera les résultats du bilan neuropsychologique, après avoir corrigé les épreuves et posé son diagnostic. Il vous remettra ainsi un compte rendu complet dans lequel sont consignées ses observations, le ou les modèles en cause ainsi que ses recommandations pour la prise en charge future de l’enfant. Ce document est généralement à remettre à celui qui a recommandé l’examen à savoir le médecin traitant ou tout autre professionnel médical suivant le patient.

C’est également lors de ce troisième entretien que le neuropsychologue pourra vous expliquer les problèmes de votre enfant afin que vous puissiez d’un côté comprendre, et de l’autre, d’adapter votre comportement vis-à-vis de lui. Par conséquent, si vous avez des questions sur le trouble dont souffre votre enfant, c’est le moment ou jamais de les poser. Ce dernier entretien est le moment idéal ! Selon les situations, il peut également se proposer de contacter lui-même les autres intervenants : enseignants, docteurs, etc. afin de convenir d’une stratégie commune entre eux.

 

 

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !