Pour vous inscrire ou vous connecter : S'inscrire/Se connecter

Qui suis-je ? – Jeu pour orthophonistes

Dysphasie, dyslexie, TSA, troubles exécutifs… Règle du jeu Objectif : Enrichir le vocabulaire. Aider les enfants qui ont des difficultés d’accès lexical à développer des stratégies propres. Travailler la compréhension. Matériel :  48 cartes contenant une devinette. Principe du jeu : Gagner le plus de cartes possibles. Nombre de joueurs : 2 joueurs ou plus. Déroulement

Qui parle ? – Jeu pour orthophonistes

En lecture, les élèves comprennent assez rapidement à repérer une information lorsqu’elle est explicitement formulée dans le texte. Ils peuvent donc, lorsqu’on leur demande de répondre à des questions, recopier textuellement les données. Ils ont beaucoup plus de mal à dégager l’information lorsque celle-ci est implicite, ils doivent inférer ce qui est très compliqué pour des enfants

Jeu de mémoire et d’attention – Jeux pour orthophonistes

Objectifs : – Améliorer l’attention, la concentration et les capacités attentionnelles . – Améliorer la maîtrise de la langue orale. – Enrichir le lexique Déroulement : L’enfant doit observer la scène dans un temps imparti par l’enseignant ou l’orthophoniste, en fonction de ses difficultés, de son âge, de son humeur… L’image pourra être décrite oralement

Compréhension en image – Jeu pour orthophonistes

La compréhension des consignes simples et/ou complexes peut être un exercice très compliqué pour des enfants autistes ou dysphasiques. Il est donc important de travailler ces compétences régulièrement. Ce fichier proposé par l’association Dys-Positif va permettre à l’enfant de progresser dans ce domaine. Dans le fichier les contraintes suivantes sont respectées : – Consignes courtes,

Qui sont-ils ? Les substituts pronominaux/nominaux – Jeu pour orthophonistes

Dans les récits, l’auteur est amené a citer plusieurs fois le même personnage ou la même chose. Pour éviter les répétitions, l’auteur va donc remplacer ces mots par d’autres. C’est ce que l’on appelle les substituts (nominaux et/ou pronominaux). Ces substituts constituent très souvent une entrave à la compréhension pour les enfants en difficultés. Ils