Trouble d’acquisition de la coordination et hygiène : comment l’aider ?

dyspraxie toiletteLa dyspraxie est un trouble de la motricité qui touche les praxies, c’est-à-dire les fonctions qui permettent de coordonner volontairement les mouvements. Il est donc normal que votre enfant, s’il est dyspraxique, éprouve de grandes difficultés à exécuter les gestes les plus basiques de la vie quotidienne comme se laver ou même se brosser les dents !

Il a toujours besoin votre aide, et à chaque fois, c’est l’inondation dans votre salle de bain si vous avez le malheur de le laisser tout seul. Et cela, sans parler de son hygiène qui reste malgré tout douteuse, car rien n’est fait comme il le faudrait !

Dans cet article, découvrez comment apprendre à un enfant atteint de trouble de l’acquisition de la coordination comment veiller à une bonne hygiène !

Comment faire aux toilettes ?

Le passage aux toilettes peut être particulièrement difficile pour l’enfant dyspraxique. D’un côté, il y a son incapacité à percevoir ce que son corps ressent vraiment. La plupart du temps, il ne se rend compte qu’au dernier moment qu’il a très envie uriner, ce qui occasionne régulièrement des petits accidents gênants. D’un autre côté, il y a son extrême maladresse : il n’arrive pas à descendre correctement son pantalon, il peut également oublier de descendre ses sous-vêtements, il peut également arriver qu’il ne s’essuie pas correctement.

Que faire ? Pour commencer, instaurer une habitude chez votre enfant, faites-lui faire des petits allers-retours aux toilettes à des moments précis de la journée : avant chaque repas, avant chaque goûter… Vous pouvez mettre à son poignet une montre qui sonnerait toutes les deux heures, par exemple, pour lui signifier que c’est l’heure d’y aller. Cela permettra d’éviter les petits incidents indésirables s’il ne sent pas qu’il a besoin d’aller aux toilettes.

Comment faire avec les papiers toilettes ?

L’utilisation du papier toilette à bon escient fait également partie des problèmes que rencontre souvent l’enfant souffrant de trouble d’acquisition de la coordination. Le problème vient de son équilibre ou plutôt de son manque d’équilibre : il peut avoir du mal à saisir le papier toilette, et par-dessus le marché, se pencher en avant tout en restant assis peut être très difficile pour lui, il peut s’avérer incapable de rester stable, même avec les pieds bien appuyer sur le sol. Résultat : l’essuyage peut ne pas être efficace !

trouble d'acquisition de la coordinationPour compenser son déséquilibre, vous pouvez :

  • Veiller à ce que pieds prennent bien appui sur terre, quitte à utiliser un marchepied.
  • Installer le papier toilette à portée de ses mains, pour qu’il puisse le saisir sans difficulté depuis son siège.
  • Installer une poignée pour qu’il puisse s’y raccrocher au cas où il serait instable ;
  • Le laisser utiliser un pot « fauteuil » avec des accoudoirs ;
  • Faire installer un réducteur de toilette ;
  • Remplacer les papiers de toilette par les lingettes spéciales.

Quelques exercices pour améliorer ses mouvements aux toilettes

Voici quelques exercices qui amélioreront ses mouvements et lui permettront d’accéder plus facilement à certaines parties de son corps.

Exercice 1 : Prenez une balle et demandez-lui de le passer d’une main à l’autre en contournant son corps, de l’avant et de l’arrière.

Exercice 2 : Prenez une balle et demandez-lui de la passer d’une jambe à une autre, en essayant de former la lettre huit.

Exercice 3 : Prenez des stickers et placez-les de part et d’autre du corps de votre enfant, puis demandez-lui d’essayer de les trouver puis de les arracher.

Trouble d’acquisition de la coordination : comment faire pour la propreté ?

Se laver peut également s’avérer très difficile pour les enfants qui souffrent de dyspraxie. La déficience au niveau de l’automatisation et de la coordination des gestes ne leur permet effectivement pas de se laver correctement.

Il n’est pas capable de se frotter les mains l’un contre l’autre et bien moins de le frotter sur son corps. Il a beaucoup de mal à maitriser les objets qu’il doit tenir pour sa toilette : brosse à dents, savons, dentifrice, etc.

Comment l’aider ?

Lorsqu’il a dépassé l’âge du bain donné par maman, quelques aménagements sont de mise :

Le peignoir : donnez-lui un peignoir de bain au lieu d’une serviette pour compenser son incapacité à s’essuyer en bonne et due forme, mais à condition de prendre le temps de lui apprendre comment l’enfiler. Sinon, optez pour une serviette large dans laquelle il pourra facilement s’enrouler !

Le savon : mettez à sa disposition un gel douche dans un flacon à pompe qu’il pourra utiliser grâce à une petite pression, pour compenser ses difficultés à manipuler le savon.

Le robinet : réglez la température de l’eau bien avant qu’il n’entre dans la douche et laissez l’eau couler pour qu’il n’ait pas à manipuler le robinet. Vous pouvez également faire installer un robinet thermostatique, plus adapté à son trouble.

La baignoire : installez des tapis antidérapants pour éviter tout accident éventuel, dans la mesure où l’intérieur du bassin est souvent glissant.

Ce que vous pouvez pour le brossage des dents

Le rituel du brossage des dents est particulièrement complexe pour l’enfant dyspraxique qui a du mal dans le maniement de la brosse à dents, dans l’application de la pâte du dentifrice et dans l’exécution des gestes de brossage en lui-même. Pour l’aider, vous devez mettre tous les outils adaptés à sa disposition.

Pour la brosse à dents : favorisez l’utilisation de brosse à dents électrique. Plus facile à manier, elle lui évite les mouvements de va-et-vient nécessaires à un brossage classique, mais qu’il ne pourra malheureusement pas réaliser automatiquement et bien moins correctement. Le brossage électrique compense cette déficience et vous garantit des dents bien propres après l’opération.

Pour la dentifrice : tout comme avec le savon, optez pour un dentifrice à pompe qui sera plus facile à utiliser et à poser sur la brosse.

trouble de l'acquisition de la coordinationCe que vous pouvez faire pour le lavage des mains

Qui dit hygiène dit mains propres, mais le lavage de ces derniers, une opération qu’il doit faire au moins 3 à 5 fois par jour, n’est pas très évident pour les enfants souffrant de trouble d’acquisition de la coordination.

Pour commencer son incapacité à se frotter les mains et à manipuler les éléments généralement utilisés pour se laver les mains, vous pouvez :

  • Installer un flacon de savon à pompe ;
  • Installer l’essuie-main en fonction de sa taille et toujours à portée de ses mains.

N’hésitez pas à lui apprendre, étape par étape, l’action à faire et à l’aider à pratiquer pour commencer.

L’ergothérapie pour une rééducation du trouble d’acquisition de la coordination

L’ergothérapie est souvent recommandée pour prendre en charge la dyspraxie. Ayant pour objectif de favoriser l’autonomie de l’enfant dyspraxique, cette discipline aide l’enfant à mettre en place des stratégies efficaces pour compenser son handicap.

Pour cela, l’ergothérapeute propose entre autres exercices une rééducation des gestes du quotidien, dont le lavage et l’essuyage, la prise de repas, etc.

Mais arrêtons-nous là pour le moment. Nous en parlerons en détail dans un prochain article.

Dyspraxie: Comment aider un enfant dyspraxique ?

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close