TDAH traitement naturel, une autre alternative !

TDAH traitement naturelForce est de l’admettre, si l’on veut alléger les symptômes du trouble déficitaire de l’attention rapidement et efficacement, la médication est une excellente alternative. En particulier si elle est associée à des prises en charge supplémentaires. Malheureusement, cette technique pour ne présente pas que des avantages : si de nombreuses études ont démontré leur efficacité contre ce trouble, d’autres ont également mis en évidence les effets secondaires qu’elles peuvent entraîner.

Comment traiter les symptômes du TDAH sans mettre constamment en danger le bien-être de l’enfant hyperactif dans ces conditions ? Le bien-être car il faut préciser que les effets de la médication mettent rarement en danger sa vie. Pour autant, tout parent souhaitant malgré cela trouver un traitement de rechange peuvent avoir le choix aujourd’hui.

De nombreux chercheurs effectivement ont découvert des traitements alternatifs à la Ritaline et qui permettraient de réduire les symptômes du trouble déficitaire avec ou sans hyperactivité sans pour autant provoquer des effets secondaires majeurs.

TDAH traitement naturel : l’adoption d’une nouvelle mode de vie !

Naturel ? Qui dit « nature » pense forcément aux aliments et c’est bien ce que préconise certains médecins dans la prise en charge du TDAH. Dans la mesure où on ne peut encore le guérir, les expériences menées dans ce sens ont effectivement prouvé que la surconsommation de certains aliments pouvait exacerber les symptômes de ce trouble au même titre que la carence en d’autres éléments nutritionnels. Pour améliorer la vie de l’enfant hyperactif ainsi, l’approche la plus naturelle serait avant tout de lui proposer une alimentation saine et équilibrée, adaptée à son trouble !

Les aliments à proscrire

Si l’on se réfère aux nombreuses études et aux observations récentes des spécialistes, le lien entre le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité et le taux de glycémie de l’enfant touché existe bel et bien, et cette relation est très étroite. Il a été prouvé en effet qu’une charge glycémique élevée influait sur le comportement des enfants.

L’expérience du sociologue Schoentaler l’a prouvé : en donnant à des adolescents incarcérés de la nourriture peu glycémique, il a réduire les agressions physiques à 82%, les vols à 77% et les comportements rebelles à 65%. Comment expliquer cela ? En réalité, c’est plus simple qu’il n’y paraît : lorsque l’enfant consomme du sucre, des sodas ou des fast foods, il y aura un pic glycémique, ce qui va entraîner une libération rapide de l’insuline. La baisse soudaine du taux de sucre ainsi provoquée  va provoquer une augmentation de l’adrénaline qui va provoquer une hyperexcitation, une hyperstimulation et subséquemment, un comportement agressif.

Les aliments à prescrire

D’un autre côté, de nombreuses expériences menées ont abouti à la conclusion qu’une carence en certains éléments nutritifs pouvait multiplier par dix, voire plus, la manifestation des symptômes du TDAH. C’est le cas par exemple des Vitamines B qui, toujours selon l’expérience de Schoentaler, une fois administrée par l’alimentation chez les adolescents incarcérés, permettaient d’améliorer leur incapacité et diminuaient ainsi de manière significative la tendance à l’agressivité, à la violence et au vandalisme.

D’autres études ont montré de même qu’une carence en fer, en magnésium, en acides gras essentiels mais également en zinc et en Ginko Biloba pouvaient exciter les symptômes du TDAH et qu’un apport plus important en ces derniers pouvaient, à l’inverse, les alléger considérablement.

TDAH traitement naturel : l’approche psychique et expérimentale

traitement hyperactivitéEn dehors d’une alimentation moins riche en sucre et en gras, on peut citer de nombreux traitements. A noter néanmoins que si de nombreuses personnes ne jurent que par leur efficacité, nous n’avons à ce jour que très peu de données scientifiques qui tendances à prouver qu’ils suffisent pour alléger réellement, efficacement et durablement les manifestations du trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité. Il convient donc, lorsqu’on les applique, de rester prudents et de solliciter en tout temps l’avis du médecin qui suit votre enfant avant de les essayer.

La psychothérapie

La psychothérapie est souvent recommandée chez les enfants hyperactifs, mais toujours en supplément à la prise en charge médicamenteuse toutefois. Pourquoi ? Tout simplement parce que la complexité du TDAH fait que ce trouble n’a pas seulement des impacts négatifs dans la scolarité de l’enfant concerné, mais dans tous les domaines de sa vie, que cela soit scolaire, social, affectif, etc. Or, on sait maintenant sans le moindre doute que les médicaments sont incapables d’apporter une quelconque amélioration dans ces domaines-là.

La médication vise à apporter un changement positif au niveau de la fonctionnalité de l’enfant hyperactif. Pour une prise en charge plus globale, une approche multimodale et pluridisciplinaire est souvent nécessaire et c’est là qu’intervient la psychothérapie. Elle vise à alléger les symptômes psychiques et affectifs du TDAH, ou provoqués par celui-ci.

La psychoéducation

La psychoéducation, au même titre que la psychothérapie, est indispensable dans la prise en charge du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Elle est ainsi souvent considérée comme la première étape du traitement mais ne peut se suffire à elle-même car elle n’a pas pour objectif de réduire les symptômes du TDAH chez l’enfant hyperactif mais plutôt de les lui faire comprendre.

A quoi sert la psychoéducation ? Cette prise en charge particulière est importante dans ce sens où le TDAH est un trouble méconnu et malheureusement, bien trop souvent incompris. Dans un premier temps, la psychoéducation a pour rôle de démystifier le trouble, d’expliquer ses causes et ses éventuelles conséquences sur l’enfant et ainsi de déculpabiliser tant l’enfant touché que les parents qui se sentent souvent responsables.

Le biofeedback

Le biofeedback est une thérapie encore très peu connue mais dont la réputation le précède souvent. De nombreux témoignages qu’elle serait particulièrement efficace contre l’inhibition, l’un des symptômes les plus handicapant du TDAH, et permettrait ainsi à l’enfant hyperactif de mieux se contrôler. Les études réalisées pour déterminer si elle fonctionne vraiment ne sont néanmoins pas assez nombreuses pour pouvoir le confirmer. Le biofeedback reste donc, jusqu’à ce jour, un traitement expérimental prometteur que l’on suivra de plus près.

TDAH traitement naturel : l’approche alternative

traitement de l'hyperactivitéEtant donné les nombreuses rumeurs concernant les effets indésirables de la Ritaline, de nombreux parents se tournent aujourd’hui vers des thérapies alternatives. Parmi les plus usitées, on retrouve ainsi la TCC ou Thérapie cognitive et comportementale. Celle-ci a été quand même scientifiquement reconnue dans le monde très sélect de la médecine comme une approche réellement efficace. Pour en savoir plus, nous vous invitons d’ailleurs à consulter notre article sur le sujet : « Traitement hyperactivité : que penser de la TCC ? »

On peut également citer les fleurs de Bach, que nous avons abordées récemment. Vous trouverez plus de détails sur ce type de thérapie dans de nombreux articles sur notre site, dont : « Mieux vivre l’école avec les Fleurs de Bach – TDAH ».

D’autres thérapies sont également en train d’immerger : l’hypnothérapie, la PNL ou Programmation Neuro-Linguistique, l’homéopathie, la massothérapie, l’acupuncture, la gestion mentale, la thérapie d’intégration sensorielle, l’ergothérapie, etc.

TDAH – Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité – TDAH



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close