Symptome hyperactivité : des astuces pratiques pour les combattre !

symptome hyperactivitéUn enfant est dit « hyperactif » lorsqu’il souffre d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité. Cela signifie qu’il a une activité motrice beaucoup plus importante que les autres enfants, mais qu’en raison d’un dysfonctionnement cérébral, celle-ci est également très désordonnée : d’où l’incapacité de l’enfant à rester en place !

L’hyperactivité est en réalité le fruit de la symbiose de l’inattention et de l’impulsivité. Au même titre que ces deux symptômes, elle résulte d’une hypersensibilité émotionnelle et sensorielle qui fait qu’il est incapable d’ignorer tous stimuli extérieurs, quels qu’ils soient.

Votre enfant souffre de TDAH, découvrez dans cet article quelques astuces qui vous permettront de mieux gérer les symptômes de l’hyperactivité.

Symptome hyperactivité : favorisez la détente !

Donnant constamment l’impression qu’il est monté sur des ressorts même lorsqu’il dort, l’enfant hyperactif est un enfant nerveux. Vous l’aurez sans doute déjà remarqué, il réagit souvent avec intensité (et le mot est faible) quelles que soient les circonstances.

Ainsi, plus vous lui mettrez la pression pendant ses devoirs, plus il aura tendance à bouger pour endiguer rapidement les sentiments qui l’envahissent. Mais il pourra également manifester sa joie et sa bonne humeur en sautant partout, c’est sa manière à lui d’évacuer toutes les énergies qu’il accumule, et là, qu’elles soient négatives ou positives.

La balle antistress

Vous voulez qu’il se calme ? Trouvez d’abord un moyen moins énervant et moins dangereux de le déstresser. Beaucoup de spécialistes recommandent les balles antistress, qu’il pourra presser et malaxer de tout son soûl. Cette technique est très efficace si vous souhaitez qu’il se concentre sur quelque chose, car en focalisant son énergie dans une seule partie de son corps, il se tiendra tranquille et pourra porter son attention sur ce que vous voulez.

Bien évidemment, cette technique n’est pas infaillible. Certains enfants hyperactifs trouveront dans cette petite balle un petit instrument avec laquelle il pourra jouer, dans quel cas, vous obtiendrez l’inverse de l’effet escompté. Il sera encore plus actif !

L’espace détente

hyperactivité symptômeQue ce soit à la maison ou en classe, il est bon de prévoir pour l’enfant hyperactif un espace détente où justement il pourra décompresser lorsqu’il en ressent vraiment le besoin. Pas besoin de quelque chose de compliqué, juste un petit coin où il y aura un tapis et un coussin, afin qu’il puisse dormir un peu si cela peut l’aider à se calmer ; ou une pièce isolée où il pourra bouger et exprimer librement les exigences de son activité motrice sans perturber la classe entière. Dans ce dernier cas, la cour de la récréation ou votre jardin peut très bien faire l’affaire.

Cela peut être très bénéfique pour l’élève à condition que vous ayez suffisamment de place pour cela chez vous et que l’école peut également en faire de même. Lors de la mise en place de cet aménagement particulier dans un établissement scolaire, il faudra également songer à certaines règles pour s’assurer que les déplacements, s’ils sont répétés, ne dérangent pas les autres.

Symptome hyperactivité : tolérez les mouvements !

Malheureusement, c’est indispensable, surtout en classe où les espaces pour bouger ne sont pas nombreux et où, en réalité, on ne lui permet pas de bouger tant que ça. Pour éviter qu’il ne gigote constamment sur sa chaise, jusqu’à déranger ses camarades de classe en conséquence, faites quelques petites concessions tout en fixant quand même des limites !

Accepter l’agitation

En faisant cette concession, vous lui donnez en réalité un peu plus d’espace pour exprimer son agitation motrice. Vous ne risquez pas ainsi de déranger la classe entière en criant constamment sur lui pour lui demander d’arrêter de bouger. Dans cette même optique, laissez passer les comportements mineurs comme les bruits ou les chuchotements si vous trouvez qu’il travaille mieux ainsi.

Évidemment, cela ne signifie pas qu’il a le droit de bouger tout le temps ! Pour qu’il ne devienne l’élève à favoriser, fixez des limites : il peut être intéressant par exemple de convenir d’un petit signal avec lui pour lui signifier à quel moment il peut se permettre de bouger et à quel moment il ne doit pas le faire, sous aucun prétexte.

Accepter les mouvements

trouble de l'attentionQu’on le veuille ou non, de toute façon, il va tout le temps essayer de se déplacer. Alors, plutôt que de se disputer avec lui constamment au risque de créer une relation tendue entre élève et enseignant, pourquoi ne pas trouver une issue positive à tout cela.

Parce qu’il a besoin de se déplacer, d’utiliser son corps pour évacuer son stress, sa nervosité ou son ennui tout simplement, délimitez par exemple une zone de déplacement permise autour de sa table. Il pourra ainsi se lever pendant ses devoirs, s’agenouiller et circuler à sa guise dans cette zone… pour se mettre à l’aise. Mais pour cela, vous devrez l’installer au fond de la salle, car sinon, il pourrait gêner ses camarades.

Vous pouvez également profiter de toutes les occasions pour le laisser se déplacer : confiez-lui la distribution des feuilles en classe, le nettoyage du tableau, le rangement du matériel, la distribution du courrier dans toutes les classes… En faisant ainsi, vous ferez d’une pierre deux coups : vous lui permettez de dépenser son énergie à quelque chose d’utile, mais en lui confiant une ou plusieurs tâches, vous lui prouvez que vous lui faites confiance, cela va le responsabiliser et restaurer sa confiance en soi.

Symptome hyperactivité : multipliez les activités artistiques !

La plupart des activités parascolaires permettent de faire baisser le niveau d’excitation des enfants hyperactifs. Pour le calmer ainsi, n’hésitez pas à lui en proposer.

Les activités manuelles

Tout comme la balle antistress, toute activité manuelle a pour but de calmer l’enfant, car lui permet de canaliser toute son énergie et sa tension dans une seule partie de son corps : ses mains. Qu’il s’agisse de la peinture, de l’art plastique ou du dessin en conséquence, toutes ces activités seront bénéfiques pour l’enfant hyperactif et sont à pratiquer aussi bien en classe qu’à la maison. Là encore, vous en profiterez pour faire d’une pierre deux coups : en pratiquant ces activités, l’enfant canalise son énergie et le redirige vers une quelque chose de positif et de constructif.

trouble des apprentissagesLes activités parascolaires

Les activités parascolaires permettent à l’enfant d’exprimer son agitation motrice, c’est-à-dire d’extérioriser ses émotions : frustration, colère, peur, stress, mais également joie, bonheur, etc. Une fois qu’il aura dépensé toute son énergie en pratiquant du sport, en faisant du théâtre ou en faisant de la danse, vous verrez qu’il sera plus calme après.