Quelles difficultés et comment aider à apprendre un dyscalculique ?

dyscalculie difficultésLa dyscalculie résulte donc d’un trouble spécifique des apprentissages dû à un dysfonctionnement cognitif dans le domaine de la logique, de la construction des nombres et des opérations sur les nombres. Les enfants dyscalculiques sont intelligents, c’est une condition sine qua non pour établir le diagnostic (pas avant la fin du cycle 2 car c’est d’un retard d’environ deux ans qui doit être établi d’après les tests psychométriques).

« Les dyscalculies sont des troubles spécifiques des compétences numériques et des habiletés arithmétiques chez des enfants d’intelligence normale. » Temple.

Ce trouble affecterait environ 6 % des enfants d’âge scolaire dont 60 % présentent aussi des troubles de la lecture.

Environ 2 % présentent une dyscalculie en trouble isolé et ce trouble est souvent associée à une dyspraxie, des troubles de la mémoire et de l’attention.

 

Dyscalculie et calcul mental

Un quart d’heure de calcul mental par jour pour aider un élève dyscalculique.
Rituel Top chrono – Calcul mental pour le cp, ce1, ce2, cm1, cm2

Les différentes dyscalculies

  • Dyscalculies de type alexie ou agraphie des nombres (dyscalculie numérale)

Il s’agit d’une difficulté à passer de la prononciation orale du nombre à sa transcription en code arabe :

six cent quatre-vingt-douze ® 60042012

deux mille six cents ® 210006100

L’élève se retrouve donc en difficulté lors de la lecture des nombres et des dictées de nombres.

  • Dyscalculies des faits arithmétiques

L’élève éprouve des difficultés à résoudre des opérations simples. Il connait les nombres et les suites mais ne parvient pas à résoudre des opérations très simples de types : 6 + 3.

Ses stratégies de résolution sont immatures : il recompte en partant de 1 à chaque fois (ne surcompte pas, ne part pas de 6 en ajoutant 1 à chaque fois : 6, 7,8,9), se sert de ses doigts.

  • Dyscalculies procédurales

Ce sont les procédures qui sont déficientes. L’ordre des éléments à ajouter ou à soustraire dans un problème par exemple.

  • Dyscalculies spatiales

L’élève ne respecte pas la valeur de position lorsqu’il place ces chiffres en colonnes pour effectuer une addition, une soustraction ou une multiplication. Il peut aussi confondre les signes arithmétiques : x, : ou +.

Concrètement quelles difficultés peuvent être repérées ?

dyscalculie aideVoici quelques signes pouvant évoquer un trouble des apprentissages et vous conduire à consulter un spécialiste pour poser un diagnostic. Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et une seule de ces difficultés repérée ne permet pas de conclure à un trouble mais plutôt à une difficulté passagère et remédiable.

 Difficultés liées aux repères spatiaux ou attentionnels :

  • Pour relier les éléments de deux ensembles par des traits, des courbes, des chemins…
  • Pour lire des tableaux à double entrée, des schémas, des graphiques…
  • Pour lire et écrire des grands nombres en chiffres.
  • Pour poser et résoudre des opérations.

 Difficultés en lien avec le langage et la mémoire auditive :

  • Erreurs de transposition du code écrit, du code oral et des chiffres arabes.
  • Difficultés à mémoriser les tables et les faits numériques en général (les doubles, les moitiés…).
  • Mauvaise performance en calcul mental.
  • Difficulté à gérer les différentes opérations.
  • Difficultés à comprendre les énoncés.

Difficultés liées aux fonctions exécutives (organisation) :

  • Pour traiter simultanément plusieurs problèmes, mauvais choix des stratégies.
  • Pour gérer les différentes étapes d’un calcul, à les combine, à les coordonner (omission d’une étape, oubli de données durant les calculs intermédiaires).
  • Réponse impulsive, manque de persévérance.

Comment les aider à apprendre ? Comment créer des conditions d’accès aux apprentissages en adéquation avec leurs potentialités ?

Apprendre en s’amusant est toujours plus simple et agréable…

Une fois les difficultés clairement identifiées et diagnostiquées par un spécialiste voici quelques pistes d’aménagement possible pour aider l’élève à compenser et à surmonter ses troubles.

 Aménagements facilitant les repères spatiaux ou attentionnels :

  • Utiliser des couleurs différentes pour la numération de position (les centaines en bleu, les dizaines en rouge et les unités en bleu par ex).
  • Proposer un tableau ou un quadrillage pour aider à poser les opérations en colonnes.
  • Eviter d’une manière générale toutes les activités visuo-spatiales et lui proposer d’autres supports.
  • Autoriser la calculatrice.
  • L’accompagner et verbaliser toutes les étapes lors des activités exigeant la maitrise des différentes techniques opératoires.

Aménagements permettant de développer la mémoire auditive et les compétences linguistiques :

  • Travailler la syntaxe des mots nombres.
  • Réduire le nombre d’exercices, lui apprendre des stratégies de vérification, cibler l’évaluation.
  • Permettre la mémorisation grâce au rythme (rap, comptine).
  • Vérifier la compréhension en lui faisant oraliser l’énoncé, lui demander fréquemment qu’est-ce qu’il doit chercher (lorsqu’il doit résoudre un problème).

Aménagements visant l’autonomisation, la planification :

Dyscalculie: comment aider un enfant dyscalculique ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close