Dyslexie symptomes : les différents types de dyslexie et leurs manifestations !

On définit la dyslexie comme un trouble de l’apprentissage durable, sévère et persistant du langage écrit. Elle se manifeste essentiellement par des difficultés dans l’acquisition et dans l’exécution automatique de la lecture. Mais elle peut également s’accompagner d’autres gênes cognitives, linguistiques et psychologiques plus ou moins graves, selon le type de trouble dyslexique qui touche l’enfant.

Il existe effectivement trois types de dyslexie et leurs symptômes varient d’une forme à l’autre. Les connaître et savoir les identifier permet de personnaliser le traitement, d’adopter une prise en charge beaucoup plus ciblée et donc, de rendre la vie de l’enfant dyslexique moins pénible !

Parents dyslexiques, avec cet article, nous nous proposons de vous aider à déceler le type de dyslexie dont souffre votre enfant !

Dyslexie symptomes : le trouble phonologique

dyslexie phonologiqueÉgalement appelée dyslexie dysphonétique, c’est la forme la plus rencontrée chez les enfants et elle est due à une déficience au niveau phonologique et au niveau de la voie d’assemblage ou indirecte, ce qui entraîne un déficit au niveau de la conversion grapho-phonémique.

Concrètement, cela se traduit par :

  • Une incapacité à reconnaître les règles de conversion ;
  • Une incapacité à ordonner les lettres, les mots ou les syllabes ;
  • Une incapacité à faire la différence entre des graphèmes visuellement proches ;
  • Une incapacité à faire la différence entre des phonèmes phonologiquement proches ;
  • Une incapacité à faire la différence entre des mots morphologiquement proches ;
  • Une tendance à adopter des stratégies d’adressage non efficace pour compenser.

Les conséquences d’une dyslexie phonologique

L’enfant souffrant d’une dyslexie phonologique n’a pas obligatoirement du mal à reconnaître un mot. Ses plus grandes difficultés résident dans le fait qu’il est incapable d’en analyser les éléments constitutifs. Ses capacités en lecture sont d’autant plus handicapées par le fait qu’il est incapable de déchiffrer des graphèmes et des phonèmes parce que cela va aussi l’empêcher de découvrir et d’apprendre de nouveaux mots. C’est le premier signe d’une dyslexie phonologique : l’enfant peut être capable de lire des mots connus, mais peut avoir des grandes difficultés à faire de même avec des mots inhabituels ou inconnus.

L’enfant dyslexique va alors adopter des stratégies qu’on appelle « par adressage » qui consiste à lire les mots à partir d’indices visuels connus. On peut répertorier deux types de stratégie par adressage :

  • La paralexie verbale : l’enfant lit « voiture » si on lui demande de lire « voiturier » ;
  • La paralexie sémantique : l’enfant lit « papa » si on lui demande de lire « père ».

Il peut également manifester d’autres symptômes comme :

  • La tendance à ajouter, à inverser et à omettre des lettres ou des syllabes dans les mots ;
  • La tendance à confondre des lettres visuellement proches comme « b et d », « p et q »…
  • La tendance à confondre des lettres phonologiquement proches comme « p et b », « t et d »…

Dyslexie symptomes : le trouble dyséidétique

DyslexieLa dyslexie dyséidétique, plus communément connue comme étant la dyslexie de surface est due à une déficience au niveau de la voie lexicale, de la voie d’adressage ou direct, engendrant des difficultés à stocker la manière dont on écrit les mots, d’où un lexique interne très pauvre. Autrement dit, c’est la capacité de l’enfant à comprendre le sens de ce qu’il voit ou lit.

Concrètement, cela se traduit par :

  • Une incapacité à reconnaître et à lire des mots à partir de leur forme visuelle ;
  • Une incapacité à lire automatiquement des mots réguliers et connus ;
  • Une incapacité à mémoriser la manière dont on prononce les mots ;
  • Une incapacité à reconnaître et à lire des mots irréguliers ;
  • Un faible lexique des mots pourtant connus.

Les conséquences d’une dyslexie de surface

Il est possible qu’un enfant souffrant de dyslexie de surface soit capable de déchiffrer des mots réguliers et des pseudomots, car la voie phonologique n’est pas en cause. Mais cette faible capacité est souvent handicapée par d’autres difficultés plus importantes comme la perturbation de l’accès au sens. Le dyslexique va donc concentrer toute son attention et son énergie dans le décodage ce qui va engendrer :

  • Une lecture extrêmement lente, uniquement basée sur un déchiffrage grapho-phonémique systématique et pas forcément efficace, fruit d’un effort cognitif non négligeable.
  • Une incompréhension majeure due au déficit d’accès au sens, ce qui veut dire qu’une fois la lecture finie, l’enfant peut n’avoir aucune idée de la signification de ce qu’il a lu.

Ce sont les symptômes principaux de ce type de dyslexie, mais chez l’enfant qui en souffre, on peut également remarquer :

  • La tendance à ajouter, à inverser et à omettre des lettres ou des syllabes dans les mots ;
  • La tendance à confondre des lettres visuellement proches comme « b et d », « p et q »…
  • La persistance des difficultés de lecture des mots irréguliers comme oignon, femme…

Dyslexie symptomes : le trouble mixte

dyslexie symptomesOn parle de dyslexie mixte lorsque le trouble de l’apprentissage du langage écrit combine les difficultés de la forme dyséidétique et dysphonétique. En d’autres termes, lorsque l’enfant est handicapé par une atteinte de la voie phonologique, mais également lexicale. Représentant 20 % des cas rencontrés, c’est donc la forme de dyslexie la plus handicapante, car elle présente à la fois une déficience au niveau :

  • De la conversion grapho-phonémique ;
  • De la voie d’assemblage ;
  • De la voie d’adressage ;
  • Du stockage de lexique interne ;
  • De l’accès au sens ;
  • De la mémoire visuelle ;
  • De la mémoire auditive.

Les conséquences d’une dyslexie mixte

La dyslexie mixte est la forme la plus sévère, car elle touche non seulement les capacités phonologiques, mais également visuelles du concerné. Contrairement aux autres formes du trouble qui permettent quand même de compenser en exploitant l’une ou l’autre disposition, l’enfant qui souffre de dyslexie mixte ne peut avoir recours à aucune des deux. Ce qui explique pourquoi, c’est également la forme qui risque le plus de provoquer une alexie (trouble sensoriel que l’on surnomme également « cécité verbale », et qui est caractérisé par la perte des capacités cognitives responsables de la compréhension du langage écrit, de la transposition phonatoire et de la lecture.)

Par ailleurs, le déficit au niveau de la mémoire visuelle peut entraîner une dysorthographie également sévère.

La dyslexie mixte se reconnaît par les symptômes suivants :

  • L’incompréhension totale de ce qui est lu ;
  • L’incapacité à lire aussi bien les mots connus, les logotomes que les nouveaux mots ;
  • L’incapacité à lire aussi bien les mots réguliers que les mots irréguliers.

Dyslexie: comment aider un enfant dyslexique ?