Agnosie visuelle ? Qu’est-ce que c’est ?

agnosie visuelleTrouble gnosique visuel… ces trois associations de mots sont souvent mentionnées dans le cadre d’un trouble de l’apprentissage. Il s’agit en effet de troubles neurovisuels au même titre que les anomalies oculomotrices ainsi que les troubles de l’attention visuelle et qui peuvent expliquer des problèmes au niveau du graphème, dans la pratique de la lecture et de l’écriture.

Qu’est-ce qu’un trouble gnosique visuel ?

L’agnosie visuelle est un trouble des fonctions perceptives qui touche la capacité du canal visuel à reconnaître des objets, des visages, des formes significatives, des chiffres, des lettres ou des données spatiales… des informations qui lui sont pourtant familières.

On parle d’agnosie visuelle lorsqu’aucune pathologie oculaire n’est constatée c’est-à-dire que l’enfant n’est ni mal voyant ni aveugle. Le trouble gnosique visuel fait qu’il ne peut tout simplement reconnaître et comprendre ce qu’il voit, ses yeux envoient au cerveau des informations que celui-ci ne reconnaît pas.

Les causes de l’agnosie visuelle

Cette impossibilité de reconnaître de visu est le fruit d’une déficience au niveau du traitement cérébral des données envoyées par la rétine. Le cerveau est incapable de reconnaître et de transcrire les informations que lui envoient les yeux de l’enfant. Ce qui fausse partiellement ou totalement l’identification d’un stimulus visuel par le cerveau qui se fait généralement comme suit :

  • Analyse des caractéristiques du stimulus
  • Description structurale du stimulus
  • Accès sémantique
  • Accès lexical

Les différents types d’agnosies visuelles

dyslexie lectureOn distingue cinq types d’agnosie visuelle :

  • L’agnosie des visages ou prosopagnosie, qui se traduit par l’impossibilité de reconnaître un visage connu et ce, que ce soit celui d’une personne familière ou son propre visage vu dans un miroir ;
  • L’agnosie des images, qui se traduit par l’impossibilité de reconnaître des formes. Forme la plus fréquente, elle peut être à l’origine de difficultés scolaires ;
  • L’agnosie des objets, qui se traduit par l’incapacité de reconnaître et d’identifier des objets familiers comme les photos ;
  • L’agnosie des couleurs, qui se traduit par l’incapacité à reconnaître des couleurs, quelles qu’elles soient, sans que l’enfant ne soit daltonien ;
  • L’agnosie des signes conventionnels qui se manifeste chez l’enfant par l’impossibilité de reconnaître des lettres et des chiffres proches et de les mémoriser.

Les troubles gnosiques visuels se manifestent souvent par :

  • Un refus fréquent, voire catégorique, de regarder ;
  • Un regard errant pendant la lecture ;
  • Un désintérêt vis-à-vis des dessins animés, contrairement aux autres enfants de son âge ;
  • Un échec dans les exercices de désignation et de dénomination d’objets ;
  • Un échec dans les exercices nécessitant une bonne mémoire visuelle ;
  • Un échec dans la plupart des activités requérant l’utilisation de la vue ;
  • Un échec au sub-test « complètement d’images » des échelles de Wechsler.

Les agnosies visuelles sont par ailleurs favorisées par les troubles neurologiques et la prématurité.

Agnosie visuelle et trouble de l’apprentissage

Cette déficience au niveau du décodage des informations visuelles a inévitablement des répercussions violentes sur l’avenir scolaire de l’enfant touché. Incapable de reconnaître ni même de comprendre ce qu’i voit en effet, il lui sera très difficile d’apprendre quoi que ce soit s’il n’est pas diagnostiqué et traité à temps.

Les conséquences de l’agnosie des images sur la scolarité

dys troubleUn enfant qui souffre d’agnosie visuelle des images a du mal à reconnaître les formes, il se trouvera donc aussi incapable de les nommer. Voilà pourquoi, au trouble du décodage, on ajoutera également une pauvreté extrême du vocabulaire.

Chez l’enfant, ce type de trouble se reconnaît par :

  • L’incapacité à reconnaître le stimulus (c’est-à-dire l’objet désigné) :
  • L’incapacité à reconnaître ou à mémoriser le mot qui le désigne.

Cela aura des répercussions directes sur ses activités graphiques. Il aura du mal à reconnaître et à reproduire les traces graphiques ce qui pourrait être assimilé à de la dysgraphie.

Les conséquences de l’agnosie des signes conventionnels

Un enfant souffrant d’agnosie de signes conventionnels rencontrera des difficultés scolaires malgré une absence évidente de trouble du langage, de bonnes compétences graphophonologiques et des capacités en métaphonologiques. Incapable de faire la différence entre les signes visuellement proches néanmoins, il aura tendance à confondre lettres et chiffres et sera incapable de les mémoriser.

Résultat : il aura beaucoup du mal dans l’apprentissage de la lecture et rencontrera beaucoup de difficultés dans les matières nécessitant l’utilisation des chiffres, dont les opérations, les raisonnements et les mathématiques. Ce qui peut facilement provoquer les mêmes symptômes qu’une dysorthographie, une dysgraphie, une dyslexie et une dyscalculie.

Votre enfant rencontre de grandes difficultés d’apprentissage, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les Troubles DYS.